3 astuces pour composer sur Logic Pro X

Aujourd’hui, suite à un ensemble de cours que j’ai réalisés en ligne, je me suis dit qu’il était important de vous livrer 3 astuces pour bien démarrer votre composition sur Logic Pro X.

Dans Logic Pro X il y a 3 outils qui vont vous aider dans votre travail de composition musicale.

Composer horizontalement ou verticalement ?

L’avènement dans Logic Pro X depuis la version 10.5 des boucles audio pour jouer en direct amène à poser la question suivante: 

Faut-il composer en mode horizontal ou en mode vertical ?

Musicalement maintenant dans nos DAW, acronyme de Digital Audio Workstation, il existe deux moyens de composer:

  • Horizontalement, comme la tête de lecture d’un magnéto.
  • Verticalement, en fonction des différentes parties de notre morceau de musique.

J’en vois beaucoup qui composent en mode vertical une section batterie puis la basse et ainsi de suite.

Je ne dis pas que cela est une bonne ou une mauvaise méthode, mais ce dont je m’aperçois, c’est que très rapidement on est à court d’idée et on arrive inévitablement à une construction musicale par ajout et suppression. On le voit de façon très nette chez les beatmakers, ou chez les DJ producteurs.

Inversement à ce phénomène, dans la musique rock ou pop on va vite travailler avec une suite de patterns de batterie pour définir une base musicale solide sur laquelle poser les fondement de votre titre rock avec des accords et des riff de guitare.

Je vous invite à relire cet article sur la batterie. C’est ensuite que cela devient compliqué… Avoir des idées qui s’enchainent bien entre elles.

Mon astuce numéro 1

Il est important de travailler une méthodologie aussi bien en horizontal qu’en vertical.

Pour vous aider dans Logic, il y a les marqueurs.

Je travaille de la façon suivante: j’utilise les marqueurs pour faire une structure visuelle de la composition musicale.

Ainsi je peux, grâce aux marqueurs, définir le nombre de mesures pour l’intro, le couplet, le refrain et ainsi de suite en fonction du style musical.

Par exemple si je compose un titre club EDM, je serais plus dans une structure avec intro, thème, drop, relance, uplifter et ainsi de suite…

Tout dépend du style, de vous, de votre interprétation visuelle et de vos idées.

Il est possible avec la structure de créer un marqueur de fin pour éviter certaines erreurs lors d’un Bounce.

Il est possible aussi d’utiliser des raccourcis clavier avec les marqueurs pour travailler en boucle sur la section que l’on souhaite.

Rien ne vous empêche, pour structurer votre composition musicale, de vous inspirer d’un titre existant. Cela vous donnera des repères et posera les fondement de votre future composition. Je ne vous invite pas à copier ou reproduire un titre existant mais à comprendre comment mettre en place un squelette musical. Car selon les styles musicaux dans lesquelles on compose, les structures sont différentes.

Autre avantage de travailler avec les marqueurs: si vous êtes en manque d’inspiration sur un couplet, vous pouvez travailler sur l’intro par exemple et dans ce cas on travaille de manière verticale. Cette astuce vous fera gagner du temps ! Un exemple avec le refrain, on peut recopier les éléments qui le composent sur les autres refrains et faire ensuite de l’additionnel ou une interprétation légèrement différente en modifiant certaines boucles audio par exemple.

Mon astuce numéro 2

Utilisez dans votre projet Logic Pro X une gamme musicale pour être accordé dans votre composition.

Il y a plusieurs méthodes pour cela:

  • Définir dans la barre de transport la tonalité ou si vous préférez la gamme musicale de votre composition.
    • Cela a de multiples avantages: les boucles Apple loops sont automatiquement lues dans cette gamme et aussi bien les boucles audio que les boucles midi.
    • Les outils de Logic vont se caler par rapport à cette gamme musicale.
  • Utiliser l’outil de quantification de gamme comme dans l’image ci-dessous pour être sûr que les notes que vous composez sont bien dans la bonne tonalité.
Quantificateur-de-Gamme
Quantification de la gamme à gauche dans la fenêtre
  • Pour celles et ceux qui utilisent un clavier Komplete Kontrol il est possible de définir la gamme musicale directement dans le clavier. Pour l’instant il n’existe pas de lien avec Logic Pro X pour que cela se fasse automatiquement.
  • Pour les pro de la correction avec Melodyne ARA de chez Celemony
  • Enfin, pour les férus de l’autotune, savoir dans quelle gamme musicale est la composition peut vous permettre de faire de meilleurs effets vocaux.

Et travailler sous une contrainte harmonique permet de développer de très bonnes idées sans être faux.

Mon Astuce numéro 3

Le meilleur étant pour la fin, travaillez vos pistes avec un niveau audio à -6dB car il faut penser à l’étape de mixage et très souvent l’erreur des débutants est de vouloir faire le mixage en même temps que la composition.

Comme je le dis lorsque je fais les formations mixage, c’est comme une recette de cuisine: on choisit les bons ingrédients pour ensuite bien faire l’association de ces produits sans oublier qu’une fois ces produits bien mélangés (équivalant au processus de mixage), on passera à l’étape de la cuisson (équivalant au processus de mastering) ! 

Enfin pour le mot de la fin concernant cet article “3 astuces pour composer efficacement sur Logic Pro X” 

Je vois de plus en plus de compositeurs qui doublent la piste de kick ou la basse et encore pire avec certains synthétiseurs.

Ne dupliquez pas ou ne triplez pas vos pistes midi ou audio !

  • Dupliquer une piste ne correspond pas à la technique de layering (Technique qui consiste à empiler différentes sonorités pour qu’il n’en résulte qu’un seul son).
  • Dupliquer la batterie n’apportera pas un meilleur son.
  • Tripler la voix lead ne se substitue pas à un ré-enregistrement de la voix sur une autre piste.

Quand je demande la raison d’avoir dupliqué ou triplé la piste, on me répond que c’est pour améliorer le son et qu’il soit plus fort. Peut-être ont-ils oublié l’étape de mixage ?