3 astuces pour composer sur Logic Pro X

Aujourd’hui, suite à un ensemble de cours que j’ai réalisés en ligne, je me suis dit qu’il était important de vous livrer 3 astuces pour bien démarrer votre composition sur Logic Pro X.

Dans Logic Pro X il y a 3 outils qui vont vous aider dans votre travail de composition musicale.

Composer horizontalement ou verticalement ?

L’avènement dans Logic Pro X depuis la version 10.5 des boucles audio pour jouer en direct amène à poser la question suivante: 

Faut-il composer en mode horizontal ou en mode vertical ?

Musicalement maintenant dans nos DAW, acronyme de Digital Audio Workstation, il existe deux moyens de composer:

  • Horizontalement, comme la tête de lecture d’un magnéto.
  • Verticalement, en fonction des différentes parties de notre morceau de musique.

J’en vois beaucoup qui composent en mode vertical une section batterie puis la basse et ainsi de suite.

Je ne dis pas que cela est une bonne ou une mauvaise méthode, mais ce dont je m’aperçois, c’est que très rapidement on est à court d’idée et on arrive inévitablement à une construction musicale par ajout et suppression. On le voit de façon très nette chez les beatmakers, ou chez les DJ producteurs.

Inversement à ce phénomène, dans la musique rock ou pop on va vite travailler avec une suite de patterns de batterie pour définir une base musicale solide sur laquelle poser les fondement de votre titre rock avec des accords et des riff de guitare.

Je vous invite à relire cet article sur la batterie. C’est ensuite que cela devient compliqué… Avoir des idées qui s’enchainent bien entre elles.

Mon astuce numéro 1

Il est important de travailler une méthodologie aussi bien en horizontal qu’en vertical.

Pour vous aider dans Logic, il y a les marqueurs.

Je travaille de la façon suivante: j’utilise les marqueurs pour faire une structure visuelle de la composition musicale.

Ainsi je peux, grâce aux marqueurs, définir le nombre de mesures pour l’intro, le couplet, le refrain et ainsi de suite en fonction du style musical.

Par exemple si je compose un titre club EDM, je serais plus dans une structure avec intro, thème, drop, relance, uplifter et ainsi de suite…

Tout dépend du style, de vous, de votre interprétation visuelle et de vos idées.

Il est possible avec la structure de créer un marqueur de fin pour éviter certaines erreurs lors d’un Bounce.

Il est possible aussi d’utiliser des raccourcis clavier avec les marqueurs pour travailler en boucle sur la section que l’on souhaite.

Rien ne vous empêche, pour structurer votre composition musicale, de vous inspirer d’un titre existant. Cela vous donnera des repères et posera les fondements de votre future composition. Je ne vous invite pas à copier ou reproduire un titre existant mais à comprendre comment mettre en place un squelette musical. Car selon les styles musicaux dans lesquelles on compose, les structures sont différentes.

Autre avantage de travailler avec les marqueurs: si vous êtes en manque d’inspiration sur un couplet, vous pouvez travailler sur l’intro par exemple et dans ce cas on travaille de manière verticale. Cette astuce vous fera gagner du temps ! Un exemple avec le refrain, on peut recopier les éléments qui le composent sur les autres refrains et faire ensuite de l’additionnel ou une interprétation légèrement différente en modifiant certaines boucles audio par exemple.

Mon astuce numéro 2

Utilisez dans votre projet Logic Pro X une gamme musicale pour être accordé dans votre composition.

Il y a plusieurs méthodes pour cela:

  • Définir dans la barre de transport la tonalité ou si vous préférez la gamme musicale de votre composition.
    • Cela a de multiples avantages: les boucles Apple loops sont automatiquement lues dans cette gamme et aussi bien les boucles audio que les boucles midi.
    • Les outils de Logic vont se caler par rapport à cette gamme musicale.
  • Utiliser l’outil de quantification de gamme comme dans l’image ci-dessous pour être sûr que les notes que vous composez sont bien dans la bonne tonalité.
Quantificateur-de-Gamme
Quantification de la gamme à gauche dans la fenêtre
  • Pour celles et ceux qui utilisent un clavier Komplete Kontrol il est possible de définir la gamme musicale directement dans le clavier. Pour l’instant il n’existe pas de lien avec Logic Pro X pour que cela se fasse automatiquement.
  • Pour les pro de la correction avec Melodyne ARA de chez Celemony
  • Enfin, pour les férus de l’autotune, savoir dans quelle gamme musicale est la composition peut vous permettre de faire de meilleurs effets vocaux.

Et travailler sous une contrainte harmonique permet de développer de très bonnes idées sans être faux.

Mon Astuce numéro 3

Le meilleur étant pour la fin, travaillez vos pistes avec un niveau audio à -6dB car il faut penser à l’étape de mixage et très souvent l’erreur des débutants est de vouloir faire le mixage en même temps que la composition.

Comme je le dis lorsque je fais les formations mixage, c’est comme une recette de cuisine: on choisit les bons ingrédients pour ensuite bien faire l’association de ces produits sans oublier qu’une fois ces produits bien mélangés (équivalant au processus de mixage), on passera à l’étape de la cuisson (équivalant au processus de mastering) ! 

Enfin pour le mot de la fin concernant cet article “3 astuces pour composer efficacement sur Logic Pro X” 

Je vois de plus en plus de compositeurs qui doublent la piste de kick ou la basse et encore pire avec certains synthétiseurs.

Ne dupliquez pas ou ne triplez pas vos pistes midi ou audio !

  • Dupliquer une piste ne correspond pas à la technique de layering (Technique qui consiste à empiler différentes sonorités pour qu’il n’en résulte qu’un seul son).
  • Dupliquer la batterie n’apportera pas un meilleur son.
  • Tripler la voix lead ne se substitue pas à un ré-enregistrement de la voix sur une autre piste.

Quand je demande la raison d’avoir dupliqué ou triplé la piste, on me répond que c’est pour améliorer le son et qu’il soit plus fort. Peut-être ont-ils oublié l’étape de mixage ?

Comment être efficace sur Logic Pro X

Composer une chanson avec Logic Pro X un rêve inaccessible? Je vous livre quelques-uns de mes secrets !!! Ou plus simplement comment être efficace sur Logic Pro X.

Par où commencer ?

Pour répondre à cette question, je vais explorer différents aspects de Logic Pro X avec des exemples concrets.

  • Le paramétrage ou comment bien régler Logic Pro X pour aller à l’essentiel.
  • Les outils: vos compagnons pour gagner du temps.
  • Les raccourcis clavier ou comment bien connaitre le logiciel
  • Les processus d’aide à la composition.
  • Les modèles pour ne plus perdre de temps.
  • La bibliothèque: elle vous sera bien utile.

Comment bien régler Logic Pro X pour aller à l’essentiel ?

Très simplement avec le paramétrage de Logic Pro X ! J’exclus de ce chapitre les réglages du moteur audio.

Trois paramétrages sont importants pour moi:

  • Les outils avancés
  • Gestionnaire de module
  • Surfaces de contrôle

Une fois les réglages effectués, on n’a plus à s’en occuper.

Démarrons avec les outils avancés

Comment être efficace sur Logic Pro X ? Avec le plus simple des réglages ! Il faut aller dans le menu principal Logic Pro X ➞ Préférences ➞ Outils avancés…

Gagner du temps avec le Menu Les outils avancés...
Menu Les outils avancés…

Lorsque la fenêtre s’ouvre, cocher toutes les cases pour sortir du mode basic et bénéficier de toutes les fonctionnalités.

Gagner du temps avec la Fenêtre Outils avancés
Fenêtre Outils avancés

Exploiter le gestionnaire de module !

Gagner en efficacité dans l’utilisation de Logic passe par la gestion des plug-ins, car à mon avis nous dépensons beaucoup de temps à charger des effets audio ainsi que des synthés virtuels.

Sur ce point-là, il n’y a pas de règle à proprement parler, plus du bon sens et votre propre expérience de l’ordre et du rangement de vos plug-ins.

Pour faire simple, il faut aller dans le menu principal Logic Pro X ➞ Préférences ➞ Gestionnaire de module…

Menu Gestionnaire de Module
Menu Gestionnaire de Module

Dans la fenêtre ci-dessous, vous allez pouvoir gérer vos plug-ins:

  • Exclure ceux qui ne sont pas compatible (oui c’est possible)
  • Créer des dossiers pour ranger par type vos plug-ins:
    • Dans l’image ci-dessous, 01 pré amp contient les pré ampli de chez UAD que j’utilise beaucoup.
  • Donner des noms personnalisés ou des abréviations à vos plug-ins pour gagner en visibilité dans la table de mixage.
La fenêtre gestionnaire de module
La fenêtre gestionnaire de module

Comment ça fonctionne ?

Simplement en faisant glisser le plug-in dans le dossier comme l’indique l’image ci-dessous.

Glisser les plug-ins
Glisser les plug-ins

Vous voulez créer votre propre dossier pour une exploitation simplifiée des synthés virtuels:

Comme dans l’image ci-dessous appuyez sur le bouton + , nommez votre dossier. Le gestionnaire classe les dossiers par ordre numérique et alphabétique. Je vous recommande d’utiliser la classification numérique surtout si vous avez besoin de ce dossier fréquemment.

Création de dossiers
Création de dossiers

Pourquoi donner un nom personnalisé ou une abréviation à un plug-in ?

Donner un nom personnalisé permet de retrouver le plug-in dans une liste importante. Personnellement je n’en suis pas fan…

Concernant l’abréviation, cela a un intérêt dans la table de mixage et dans l’inspecteur de tranche.

Comme dans l’exemple ci-dessous le synthé virtuel Omnisphere de chez Spectrasonics (un de mes synthés favori) a son nom coupé dans le slot d’insertion. En lui attribuant une abréviation dans le gestionnaire de module, exemple SP_Omni: SP pour Spectrasonics et Omni pour Omnisphere. Je gagne en lisibilité dans la table de mixage et dans l’inspecteur de tranche.

Abréviation Logic Pro X
Abréviation sans/avec

Conseil concernant les plug-ins Universal Audio !

Pour limiter les plug-ins que vous n’auriez pas achetés chez UAD au sein de votre carte son Apollo et dans Logic Pro X, il existe une opportunité supplémentaire d’exploiter uniquement les plug-ins que vous avez achetés.

Dans les settings de la console UAD, allez dans l’onglet plug-ins et appuyez sur HIDE devant chaque plug-in en Demo ou qui affiche Demo expired. Automatiquement ils n’apparaîtront plus dans la console UAD et dans le gestionnaire de module de Logic Pro X !

Et ma surface de contrôle ?

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une surface de contrôle ou d’un clavier maitre qui fait office de surface de contrôle.

Plus simplement vous pouvez utiliser votre iPad pour piloter Logic Pro.

En ce qui me concerne j’utilise trois surfaces de contrôle dans Logic:

  • Une Artist Mix v2 d’Avid
  • Le clavier Komplete Kontrol de Native Instruments
  • Mon iPhone avec Logic Remote

Je ne vais pas rentrer dans les détails, juste vous informer où cela se paramètre car chaque appareil a son mode de configuration.

Menu Surface de contrôle / Configuration
Menu Surface de contrôle / Configuration…

Continuons avec les outils

Distinguons deux catégories d’outils comme indiqué dans l’image ci-dessous:

  • Ceux dans la barre d’outils encadrée en jaune.
  • Les outils de la fenêtre arrangement et de l’éditeur partition défilante encadrée en orange.
Sequence de réglage de la barre d'outils
Séquence de réglage de la barre d’outils
Barre d'outils et outils fenêtres
Barre d’outils et outils fenêtres

La barre d’outils configurable à souhait permet d’être enregistré pour tous les autres projets. Il n’y a pas d’outils meilleurs que d’autres. Votre flux de travail nécessitera peut-être des outils différents de ceux que j’affiche ici.

  1. Affichez la barre en utilisant le bouton en haut à gauche ou avec le raccourci clavier: ⌃⌥⌘T.
  2. Personnalisez vos outils en faisant un clic droit dans la barre ou un ⌃ clique gauche.
  3. Une fenêtre s’ouvre, cochez les outils nécessaires à vos besoins.
  4. Finissez en cliquant sur enregistrer comme valeur par défaut.

Les outils des fenêtres sont par défaut réglés pour afficher 2 outils:

  1. Clic gauche pour afficher le pointeur par exemple
  2. ⌃ clic gauche pour afficher un second outil

Pour afficher un troisième outil, allez dans le menu principal Logic Pro X ➞ Préférences ➞ Générales

Menu Générales
Menu Générales

S’ouvre le menu et dans la fenêtre Générales sélectionnez l’onglet Edition.

Regardez bien l’image ci-dessous et vérifiez bien les 3 points suivants:

  1. Bouton droit de la souris est assignable à un outil affiche trois outils dans les fenêtres de Logic
  2. A faire des réglages dans ce menu autant activer la zone de clic de l’outil fondu
  3. Vérifiez que partition défilante soit bien sélectionné à chaque fois que vous effectuerez un clic sur une région midi. L’éditeur partition défilante s’ouvrira automatiquement.
Séquence de réglage du mode Edition
Séquence de réglage du mode Edition

Le choix des outils correspond à votre flux de travail. Selon si vous composez ou enregistrez, la sélection des outils de la fenêtre d’arrangement ne sera pas la même, tout cela pour facilité votre travail.

Petites Astuces !

Pour les utilisateur du Trackpad il est possible d’activer la fonction Force Touch, encore une astuce pour gagner du temps.

  • Cliquez fortement sous un en-tête de piste ouvre le menu de création de piste.
  • Permet de créer des marqueurs à la position de la tête de lecture en cliquant fortement.
  • Toujours en cliquant fortement sur le nom d’une région permet de la renommer.
  • Et un des plus utile, dans l’éditeur partition défilante, si vous appuyez fortement sur une note elle s’efface.

Le raccourci T utilisé dans la fenêtre arrangement affiche la liste des outils utilisables par la souris. J’utilise souvent le raccourci G (Outil colle) afin de coller deux régions entre elles dans la fenêtre d’arrangement. Idem dans la fenêtre de partition défilante où j’utilise beaucoup le raccourci B (outil pinceau) pour écrire rapidement des patterns rythmiques. Je vous invite ici à consulter une vidéo détaillant l’outil…

Les Raccourcis clavier

Il existe une multitude de raccourci clavier dans logic sachant que l’on peut définir ses propres raccourcis.

Les Basiques (sans vous reparler de lecture, stop et enregistrement):

  • X affiche la table de mixage
  • P affiche l’éditeur partition défilante
  • N affiche l’éditeur de partition
  • D affiche l’éditeur d’événement
  • Y affiche la bibliothèque
  • O affiche le navigateur de Boucles (Apple Loops)
  • G affiche la piste global
  • H affiche le mode piste masqué

Mes préférés dans la fenêtre d’arrangement:

  • ⇧ + barre espace démarre la lecture à la région sélectionnée
  • ⌘T coupe la région à la tête de lecture
  • ⌃< Rogne la ou les régions en dehors de la sélection ou des marqueurs
  • u enclenche le cycle sur la région sélectionnée
  • = inverse le cycle pour faire un saut, très utile pour vérifier l’efficacité d’un enchaînement entre deux parties.

Je ne peux pas tout lister dans cette article. Sachez que tout cela est configurable via la fenêtre ci-dessous en appuyant sur le raccourci ⌥K

Modifier raccourcis clavier

Les processus d’aide à la composition.

Structurez vos morceaux

Faites une structure du morceau. Utilisez les marqueurs pour structurer votre composition. Je ne vous apprends rien en vous disant que la musique est composé de couplets et de refrains. Là où cela devient intéressant c’est d’utiliser les marqueurs pour avoir des repères dans la composition. Combinez à certains raccourcis clavier, cela vous fera gagner beaucoup de temps.

Marqueurs Logic Pro X
Marqueurs comme aide à la structure

Outre le fait de vous donner des repères, avoir une structure permet aussi de travailler sur l’équilibre du morceau.

Si vous possédez un clavier étendu avec un pavé numérique, les chiffres de 1 à 9 vous permettront de positionner la tête de lecture au début du marqueur correspondant.

J’entends fréquemment dans les productions une intro qui dure 1 minute alors que le titre complet a une durée totale de 3 minutes.

Utiliser 1 tiers du temps total pour introduire le morceau, c’est trop long sauf si vous faites de l’Epic et que le titre est lié à un montage vidéo… Equilibrez chaque partie par rapport à la durée globale de la composition.

Tonalité de votre composition

Dans Logic Pro X on peut définir une tonalité pour la chanson que l’on souhaite composer, les avantages sont les suivants:

  • Visuellement savoir dans quel gamme est le projet
Gamme du Projet Logic
Gamme du Projet Logic
  • Accordage automatique des Apple Loops lors de la Pré écoute. Voir si la boucle matche avec la composition !
Accordage Apple Loops
Accordage Apple Loops
  • Bénéficiez du mode de quantification de la gamme dans l’éditeur partition défilante. Un avantage non négligeable pour toujours être juste dans votre composition. Réglez le sur une piste Midi et chaque nouvelle piste midi créée sera automatiquement configurée avec la même tonalité.
Logic Pro X quantification de la gamme
Quantification de la gamme

Les Modèles peuvent-ils m’aider ?

Bien sûr et moi même j’en suis fan ! Je vais vous citer plusieurs exemples:

  • Enregistrement d’un groupe pop rock.

Le plus simple sachant que les titres auront tous un section batterie, basse, clavier, guitare, chant est de créer un modèle ou est pré- réglée chaque piste avec les micros pré-ampli, les circuits casque etc…

  • Titre EDM, Deep House ou Trap…

Pourquoi ne pas se créer son propre modèle avec une structure des synthés, des effets pré chargés pour gagner du temps ? A vous de faire des variations de structure, de sons et de montage entre les différents titres…

  • Bloc note et sound design !

C’est une des façons de travailler avec les modèles qui me plait le plus. Poser une idée ne doit pas faire perdre du temps, autant avoir un modèle bloc-note prêt. Pour le sound design sculpter un son ça peut prendre du temps d’où l’idée d’avoir un modèle avec les outils adaptés. Encore plus intéressant si vous travaillez avec un modulaire, vous pourrez enregistrer en temps réel vos modifications et vous constituer de la matière sonore directement accessible via Logic Pro X.

Je vous recommande d’explorer les modèles déjà proposés par Logic Pro X et de concevoir vos propres modèles…

Pour créer votre modèle vous avez besoin d’un projet avec les plug-ins audio et midi, les synthés virtuels pré chargés pour enregistrer votre modèle allez dans le menu principal ➞ Fichier ➞ Enregistrer comme modèle.

Concernant la bibliothèque…

La bibliothèque propose par défaut une multitude de patch prêts à l’emploi aussi bien pour l’audio que pour l’exploitation de synthé virtuel.

Vous pouvez créer votre propre collection de patch. Comme ceux que je vous propose dans les banques EXS24.

Un patch est une chaine d’effets sur la tranche audio ou instrument virtuel. Au-delà de cet aspect, les réglages et effets utilisés sur des auxiliaires via les bus seront aussi sauvegardés… Intéressant n’est-ce pas ?

Liste patch utilisateur

Voilà un exemple en format réglages de tranche de console pour la collection de synthés que j’utilise en format Nks.

réglages de tranche de console
réglages de tranche de console

Une dernière astuce pour la route !

Dans Logic Pro x définissez des étiquettes pour les entrées sorties de sa carte son. Un gain de temps précieux…

Cela se passe dans le Mixer ➞ Options ➞ Étiquètes E/S

Comme dans le gestionnaire de plug-ins vous pouvez définir des noms personnalisés ou des abréviations à vos entrées et sorties qu’elles soient mono ou stéréo…

Comment intégrer que tout ce que je vous montre dans cet article vous fera gagner du temps ?

La rapidité pour enregistrer une idée, le gain de temps dans l’édition midi ou audio… car oui j’ai fait l’impasse sur beaucoup de choses qui nécessiteraient un second article.

Comment être efficace sur Logic Pro X ? Avec l’expérience et le temps ce qui prenait une semaine pour composer un titre ne vous en prendra plus que trois jours grâce à la lecture de cet article, peut-être moins. Certes je ne parle pas de l’inspiration, cela justifierait un article sur ce sujet…

Approfondir le Channel EQ de Logic Pro X

Suite et fin de l’article pour approfondir le Channel EQ de Logic Pro X

Avant de lire cet article je vous recommande de lire l’article intitulé Comprendre le channe EQ de logic Pro X publié au mois d’Octobre 2019.

Revision

Nombre d’entre vous on trouvé ce premier article intéressant par les informations qu’il permet de découvrir ou redécouvrir

  • L’article aborde les types d’EQ, détaille les 8 types de bandes et leurs filtres.
  • Pleins d’astuces d’utilisation pour lesquelles j’ai reçu des mails de remerciement.

Donc, passons maintenant à l’approfondissement de cet EQ inclus dans Logic Pro X.

Analyse Audio

Oui j’en reparle dans cet article malgré la petite astuce publié dans le premier. Disons qu’ici je détaille la partie Analyzer.

Approfondir le Channel EQ
Le Mode Analyzer

Comment ça fonctionne ?

La fonction Analyzer fonctionne selon le processus appelé Transformée de Fourier rapide (FFT). Le but, obtenir une courbe en temps réel pour toutes les fréquences du signal entrant. La courbe de l’analyse réalisé se superpose aux courbes d’égalisation si on en à définies. La courbe Analyzer utilise la même échelle que les courbes EQ, ce qui permet de mieux reconnaître les fréquences importantes du signal audio entrant. Cela facilite également la définition des courbes de l’EQ pour augmenter ou baisser les niveaux de fréquence et les plages de fréquences.

Les bandes dérivées de l’analyse FFT sont mises à l’échelle selon un procédé logarithmique : les bandes sont plus nombreuses dans les octaves hautes que dans les basses. Dès l’activation de l’Analyzer, 2 courbes de couleurs différentes apparaissent selon si vous êtes en mono ou Stéréo.

Analyse Gauche et Droite
Analyse Gauche et Droite

Vous pouvez modifier l’échelle en changeant la plage dynamique par défaut comme indiqué dans l’image ci-dessous. Faites glisser verticalement le pointeur sur l’échelle comme dans l’image ci-dessous pour définir le positionnement de la courbes de l’analyzer dans la fenêtre du channel EQ. La variation est de +20 à -100 dB.

Echelle de l'analyzer
Echelle de l’analyzer

Concernant la courbe global de l’égaliseur il est possible de la modifié en faisant glissé le pointeur verticalement sur l’échelle comme indiqué dans l’image ci dessous.

Échelle de la courbe globale
Échelle de la courbe globale

Sans oublier comme le montre l’image ci-dessous le curseur de gain qui augmente ou diminue le niveau de sortie après égalisation.

Curseur de gain de sortie
Curseur de gain de sortie

Personnellement il me manque un curseur que j’apprécie beaucoup dans le match EQ. Le curseur Apply qui permet d’inverser la courbe en négatif ou de l’augmenter en positif. Je vous en reparlerai dans un prochain article.

Analyzer Pre ou Post ?

Le bouton Analyzer a deux zone sur lequel on peut interagir.

  • l’icône en elle même pour activer ou désactiver l’analyseur.
  • Le bouton Pre / Post qui affiche la courbe de fréquence avant ou après application de l’égalisation.
Analyzer (Pre / Post )
Analyzer (Pre / Post )

Perso je préconise de travailler en Pre le plus souvent. Je vous recommande d’écouter le résultat de votre travail d’égalisation que de le visualiser…

Paramètres étendus du module Analyzer

Cliquez sur le triangle d’affichage situé en bas à gauche pour accéder aux paramètres étendus.

Paramètres étendus
Affichage des paramètres étendus

Occupons nous de la partie Analyzer pour le moment. Comme on le voit dans l’image ci dessous, il y a trois fonctions avancés de l’Analyzer :

Les 3 fonctions avancés de L'Analyzer
Les 3 fonctions avancés de L’Analyzer
  • Resolution permet de choisir entre 3 valeurs la résolution d’échantillon pour l’analyseur :
    • Basse résolution 2048 points.
    • résolution moyenne 4096 points.
    • haute résolution 8192 points.
  • Mode ou l’on coche au choix Peak ou RMS comprenez que l’analyse se fera sur les crêtes ou la moyenne de la forme d’onde interne.
  • Decay en dB par seconde permet de determiner la vitesse de déclin de la courbe de l’analyzer. Ce mode decay agit selon le mode sélectionné :
    • déclin des crêtes en mode Peak
    • déclin de la moyenne en mode RMS.

L’analyzer est une fonction du Channel EQ très pratique, certes il ne fait pas le travaille à votre place mais guide votre analyse auditive dans le traitement de votre piste. Cependant faite attention à ne pas égaliser vos pistes de manière visuelle.

Le trio Gain – Q – Couple

Les autres paramètres étendus
Les autres paramètres étendus

C’est la seconde partie des paramètres étendus. Le menu local Gain-Q Couple Mode permet de sélectionner le degré de couplage Gain-Q c’est à dire :

  • Light permet d’effectuer certaines modifications en douceur lorsque vous augmentez ou diminuez le gain
  • medium : effectue des modifications proportionnels.
  • Strong : conserve la majeure partie de la bande passante perçue.
  • Asymmetric : ces réglages entraînent un couplage plus fort pour les valeurs de gain négatives que pour les valeurs positives. Par conséquent la bande passante perçue est mieux préservée lorsque vous réduisez le gain plutôt que lorsque vous l’amplifiez.
    • On retrouve en mode Asymmetric les valeurs Light – Medium et Strong
  • Proportional : met la bande passante à l’échelle au fur et à mesure que vous modifiez le gain. La fonction proportionnelle élargit la bande passante du filtre aux niveaux inférieurs d’amplification/coupure et la rétrécit aux réglages supérieurs.
Mode Gain-Q Couple
Mode Gain-Q Couple

Oversampling

Le bouton Oversampling impact de façon plus importante votre CPU, mais apporte une meilleure gestion des hautes fréquences supplémentaires créées par le processus d’égalisation.

Je n’ai pas de conseil ou d’astuce à vous donner pour cette fonction, simplement à l’oreille, je trouve que certaines fréquences au-dessus de 8 kHz sont mieux définies sans être agressives

Processing Simple

La fonction Processing du Channel EQ
La fonction Processing du Channel EQ

Processing : ce menu déroulant comprend des commandes permettant de traiter soit les deux parties d’un signal stéréo (par défaut), soit uniquement la partie gauche (Left Only), la partie droite (Right Only), la partie du milieu (Mid Only) ou la partie latérale (Side Only).

A quoi ça sert ?

Très bonne question, partons du principe que vous avez enregistrer une guitare en direct en passant par votre carte son. Le signal est mono jusque là tout va bien. Mais si on utilise une boucle issue des collections Apple Loops ou d’autre constructeur, et plus simplement l’enregistrement audio stéréo de votre synthé Yamaha Montage favori (A titre d’exemple).

Et bien là on se retrouve confronté à de multiple possibilité de traitement du son par le fabricant des boucles ou le constructeur du synthé. Ce qui dans pas mal de cas ne correspond peut être pas a votre traitement sonore ce qui nécessite d’intégrer cette source sonore à votre composition, en un mot pour faire simple de la mixer selon vos besoins !

C’est possible ?

Partant du principe d’un fichier stéréo, certaines sonorité et fréquence qui en découles en général les graves, sont placés au centre alors que les autres sonorités sont répartie dans la largeur stéréo. je me base sur l’exemple d’une boucle de batterie. Cela fonctionne aussi sur les synthés dont beaucoup de constructeur use d’effets pour modeler et embellir les sonorités.

De ce constat le mode Processing vous permet de faire un travaille d’égalisation sur le canal de gauche de votre boucle audio ou de droite. Comme le fichier est stéréo on considère que le son a aussi la possibilité d’être traité comme dans le cadre d’un enregistrement Mid/Side… (promis je parlerai du Mid/Side dans un prochain article)

Ce qui permet de faire un traitement sur les fréquences du milieu ou des bords. Comprenez que cela apporte beaucoup à votre mix et pas que le mix. Pour info je me sert beaucoup de ce procédé dans le travaille de composition et cela aussi bien dans le son a l’image que dans la musique Electro…

Sincèrement passez du temps à expérimenter !!! vos oreilles vont redécouvrir certaine fréquences certains son ou même vous allez vite comprendre comment éviter ce coté boueux dans vos titres…

Mais alors double EQ ?

Oui et non car cela dépend de ce que vous souhaitez faire. Si vous voulez traité le signal de droite différemment du signal de gauche ou traiter le Mid dans le grave et le side dans l’aigüe effectivement il vous faudra 2 Channel EQ par piste.

Effectivement j’ai dit oui et non ce qui sous entends qu’avec un seul Channel EQ on peut traiter La gauche et la droite ou le mid et le Side !

Incroyable mais vrai !

Lorsque vous sélectionnez votre Channel EQ dans logic choisissez Mono Dual comme l’indique l’image ci-dessous.

Channel EQ Mono dual
Channel EQ Mono dual

Regardez maintenant votre Channel EQ de plus prêt. on distingue au le milieu supérieur du plug-in de nouvelles icônes.

Mid/Side
Mid/Side
  • Settings (la petite roue cranté) pour le réglage du mode Mono dual ou L & R
  • Mid réglage de l’égalisation en mode Mid ou L
  • Side réglage de l’égalisation en mode Side ou R
  • Couple Mid/Side ou L & R détermine l’influence de l’un sur l’autre à expérimenter car c’est très intéressant.

La roue cranté pour faire avancer les choses

Réglages possibles
Réglages possibles

Comme on peut le voir dans l’image ci-dessus, nous avons 2 types de choix possible : Stéréo et Mid/Side. Ce qui est interessant c’est que l’on peut muter un des deux canaux. Afin de pouvoir se concentrer sur le travaille d’égalisation a faire sur l’autre. Pour muter le canal désiré il suffit de cliquer sur l’icône haut parleur que l’on souhaite désactiver. Comme on peut le voir, un point s’affiche sur le canal pour informé qu’il est désactivé.

Petite astuce ! Si on clique sur un des boutons L/R ou Mid/Side on fait apparaitre la fenêtre d’égalisation du mode sur lequel on à cliqué.

A titre d’info ce mode de visualisation ne vous rappel rien ?

Le mode Surround

Et oui le mode Surround ou l’on retrouve la position des hauts parleurs selon le mode choisi.

Pour activer le mode Surround il faut modifier quelques réglages sans le menu Logic Pro X – Préférences – Outils avancés… Si cela n’est pas déjà fait, je vous recommande de cocher la case ” Afficher les outils avancés”. Franchement ne vous posez pas de question cochez tout y compris Surround !

Ensuite sur votre tranche de console il est important de choisir le mode Surround comme le montre l’image ci-dessous. La sélection se fait en entrée et en sortie.

Sélection du mode Surround en entrée et en sortie
Sélection du mode Surround en entrée et en sortie

Channel EQ Surround !!!

Et oui le travaille en Surround est possible avec le Channel EQ. on retrouve les réglages comme dans le mode Mono dual adapté a la configuration d’un système Surround.

Surround Channel EQ
Surround Channel EQ

Avec bien sûr comme en mode Mono dual la petite roue cranté pour les réglages du Channel EQ…

Réglage Surround Channel EQ
Réglage Surround Channel EQ

Il y a beaucoup à dire dans le mode Surround certainement dans un prochain article car beaucoup de plug-ins de Logic sont Surround y compris les synthés virtuels.

La fin ?

Effectivement j’ai terminé l’exploration du Channel EQ de Logic Pro X. A moins d’une future mise a jour de Logic qui augmenterait les possibilités de ce sympathique EQ. Comment ? Le champ des possibles reste ouvert aux équipes de développement de la firme de Cupertino…

Petite astuce de la fin : Si vous réalisez une égalisation dans le Channel EQ et que vous changez le plug-in avec le Linear Phase EQ de Logic vos réglages seront copiés dans le nouveau plug-in.

Choisir la résolution dans Logic Pro X

J’ai reçu un courriel me demandant comment choisir la résolution dans Logic Pro X.

Résolution 16 ou 24 bits ?

Avant d’enregistrer dans Logic votre guitare ou votre voix, vous pouvez choisir dans le menu Préférence, Enregistrement ce qu’on appelle la résolution d’enregistrement. J’ai déjà parlé dans un précédent article des formats d’enregistrement audio de Logic.

Choisir la résolution dans Logic Pro X

La plupart des cartes son proposent des résolutions de 16 ou 24 bits et des fréquences d’échantillonnage allant jusqu’à 192 kHz. Ci- dessous la résolution en jaune de ma carte Universal Audio Apollo 16.

Si votre carte son ne propose que 16 bits / 44,1 kHz. Par exemple, vous ne pourrez pas choisir une autre résolution dans votre séquenceur. Car c’est Logic Pro X qui va déterminer la résolution de votre carte son !

Pourquoi enregistrer avec une résolution de 24 bits ?

On sait qu’un CD est au format 16 bits / 44,1 kHz. Alors pourquoi choisir d’enregistrer avec une résolution de 24 bits ?

Simplement parce que cela vous offre une plus grande plage de dynamique. Grâce à cette plus grande plage de dynamique, cela vous autorise à enregistrer moins proche du 0 dB. Le 0 dB étant une valeur à ne pas dépasser en numérique sous peine de saturation non musicale.

Pour mieux comprendre…

Le rapport signal bruit est un indicateur de la qualité de la transmission d’une information. C’est le rapport des puissances entre:

  • le signal d’amplitude maximale pour laquelle la distorsion à la sortie reste inférieure à une valeur limite.
  • le bruit de fond, information non significative correspondant en général au signal présent à la sortie du dispositif. En l’absence d’un signal à l’entrée.

Il s’exprime généralement en décibels (dB).

Considérons que 1 bit correspond à environ 6 dB, je dis bien environ ! Donc en faisant le calcul, 16 bits permettent une dynamique de 16 x 6 = 96 dB environ. Car dans la réalité on est plus prêt de 98 dB.

Donc 24 bits permettent 24 x 6 = 144 dB de dynamique. Avec le 24 bits, vous gagnez 44dB de marge. C’est donc un confort non négligeable ! Puisque vous n’avez plus à chercher à approcher absolument le 0 dB pour obtenir une meilleure qualité.

Vous pouvez ainsi gagner en dynamique. Ce qui n’empêche pas d’utiliser une tranche de console. Pour la couleur de son préampli, son égalisation pour affiner des fréquences à l’enregistrement. Ou son compresseur pour réduire les crêtes de 2/3 dB.

Astuces:

EQ et compression doivent être appliquées légèrement, mais elles ne sont pas indispensables ! C’est un des aspects pratiques des cartes son Apollo. Appliquer dans le mixer un traitement EQ + Compression (perso j’utilise beaucoup le Cambridge EQ et les compresseurs LA2A ou 1176LN). Grâce à l’option UAD Rec pour enregistrer le traitement dans le fichier audio de Logic. Et / ou UAD Mon uniquement pour le monitoring et le confort de l’artiste… Chaine de traitement bien évidemment re-utilisable dans Logic à la lecture si elle n’a pas été appliquée à l’enregistrement… Pardon je m’éloigne du sujet…

Pourquoi certains logiciels ont des résolutions en 32 bits ?

La résolution de votre carte son ne dépassera pas 24 bits. Il n’existe pas de carte son qui ont une résolution en 32 bits. Donc vos enregistrements 24 bits seront codés dans un format 32 bits à virgule flottante par certains logiciels. Cela ne changera pas la qualité des enregistrements initiaux eux-mêmes. Mais créera des fichiers audio dans ce format avant qu’elles ne soient traitées par des plug-ins.

Mon Mac travaille en 64 bits !

La résolution de calcul du processeur de votre ordinateur est probablement en 64 bits. Cela n’a aucune influence sur la résolution du fichier audio enregistré en 24 bits. Cela vous apporte, un plus grand nombre de traitements avec vos plug-ins et une vitesse accrus de votre ordinateur…

Et la fréquence d’échantillonnage ?

La fréquence d’échantillonnage est ce qui correspond au nombre d’échantillons enregistrés par seconde :

  • 44,1 kHz = à 44100 échantillons par seconde
  • 48 kHz = à 48000 échantillons par seconde

le débat est plus ouvert. Une fréquence de 44,1 kHz suffit en théorie pour récupérer tout le spectre audible par l’oreille humaine. Maintenant, certains perçoivent d’autres choses lors d’enregistrements en 96 voir en 192 kHz. Seule votre oreille est juge personnellement je travaille en 24 bits 44,1kHz. Simplement plus les fichiers sont élevés en termes de fréquence d’échantillonnage plus ils prennent de place sur le disque dur. Cela nécessite plus de ressource processeur pour leurs traitements à travers vos chaines de plug-ins. Je préfère économiser de la place sur mon disque dur en restant à 44,1 kHz. Sachant que bien souvent je livre un fichier wav et mp3…

Pour votre info, j’ai effectué une fois dans ma carrière un enregistrement en 96 kHz. Pour l’album OPUS 1 de Marcus de SYLVANIA. Un album de guitare classique ou la requête de mon client était de me rapprocher de la qualité des enregistrements d’Alexandre LAGOYA. J’avoue en avoir vécu une très belle expérience…

Voilà dans Logic ou effectuer le réglage de la fréquence d’échantillonnage.

Test en aveugle

Faites un test en aveugle avec un fichier enregistré en 44,1, 48 et 96 KHz. Demandez à un ami de vous faire ce test ! Sans avoir connaissance des fréquences pour éviter de vous laisser influencer. Peut être que la différence sera inexistante à vos oreilles.

Carte son et carte son !

Choisir la résolution dans Logic Pro X nécessite de la qualité ! Les convertisseurs joue sur la qualité de la retranscription du signal analogique en numérique. 2 cartes son de marque différente travaillant en 24 bits/96 kHz ne donneront pas forcément le même rendu. Cela dépend de la qualité des convertisseurs.

Changer de résolution ?

Si on est en 16 bits et qu’on veut passer en 24 bits. Logic va rajouter 8 bits sous la forme de zéro, cela ne change rien à la qualité sonore du fichier. Si enregistre en 24 bits 44,1kHz pour réaliser un CD audio. On est obligé de descendre la résolution 24 bits à celle de 16 bits. Il faut passer par un algorithme de dithering. L’algorithme est indépendant de la qualité de la carte son, il est différent suivant les séquenceurs. Dans Logic Pro X, nous avons accès comme le montre l’image ci-dessous à différent algorithme de dithering.

  • POWr pour Psychoacoustically Optimized Wordlength Reduction
  • POW-r #1 Dithering: utilise une courbe de dithering spéciale pour minimiser le bruit induit par la quantification.
  • POW-r #1 Noise Shaping: utilise un procédé supplémentaire de façonnement du son sur une large plage de fréquences. Ce qui permet d’étendre la plage dynamique du fichier de 5 à 10 dB.
  • POW-r #1 Noise Shaping: utilise un procédé supplémentaire et optimisé de façonnement du son permettant d’étendre la plage dynamique de 20 dB au sein d’une plage allant de 2 à 4 kHz (Plage à laquelle l’oreille humaine est la plus sensible).
  • UV22HR : ajoute une concentration d’énergie inaudible, générée de manière algorithmique, autour de 22 kHz. Techniquement, il est connu sous le nom de “Sub-Nyquist-band dither”. C’est un dithering propriétaire à la marque Apogee.

Dans l’image ci-dessus, UV22HR apparait grisé parce que je n’ai pas de carte Apogee.

Maintenant vous savez choisir la résolution dans Logic Pro X ! j’espère que ces explications vous ont permis de comprendre l’importance de bien choisir la résolution avant de faire vos enregistrements. Et pour finir, le réglage de la résolution dans Logic est permanent. A la différence de la fréquence d’échantillonnage qui elle peut varier d’un projet à un autre. Dans quelle résolution maintenant vais-je recevoir vos pistes audio pour vous faire votre mixage ou votre mastering ?

Comprendre le Channel EQ de Logic Pro X.

Comprendre le Channel EQ de votre Stan Logic Pro X, savoir comment cela fonctionne et dans quelle circonstance l’utiliser. Sujet qui apparemment vous tient à coeur en voyant le nombre de demandes que j’ai reçu ! 

Comprendre Le channel EQ

Petit récapitulatif ! 

Avant de comprendre le Channel EQ de Logic Pro X revoyons quelques principes de base.

Le son est composé de fréquences, c’est-à-dire de vibration acoustique dont la transmission se fait par l’air et que notre oreille capte. Ces données captées sont interprétées par notre système auditif.

La fréquence se mesure en Hertz (Hz) et notre système auditif nous permet d’entendre des fréquences allant de 20Hz ce que l’on appelle les sons graves à 20000Hz les sons aigus.

Il existe des fréquences en dessous de 20Hz appelés infrason on ne peut pas les entendre, mais on peut les ressentir alors que les fréquences au-dessus de 20000Hz ne peuvent ni être entendu, ni ressenti. Ce qui n’empêche pas certains animaux d’y être sensibles.

Dans cet article je vais expliquer le plus simplement possible le Channel EQ de logic Pro X.

Quel est ton type d’EQ ?

Sans rentrer, dans les différents types d’égalisation sachez qu’il en existe plusieurs: 

  • Graphique : Les fréquences sont prédéterminées et il n’est possible que de régler ces dernières
  • Paramétrique: Il permet de choisir une bande de fréquence et d’en régler le gain.
  • Semi Paramétrique: l’utilisateur choisis les fréquences médiums mais les graves et les aiguës ont des fréquences présélectionnées et fixes.
  • Dynamique (Adaptive equalizer) qui permet des variations multiples et successives de corrections, prédéterminées par des algorithmes.

Regardons notre EQ d’un peu plus près !

Le Channel EQ de Logic Pro X est un EQ Paramétrique 8 bandes. Cela signifie qu’il y a 8 filtres définis par le constructeur. Chacun de ces filtres contient trois paramétrages que nous allons découvrir au fur et à mesure de notre exploration.

Bande 1: Filtre passe haut

En haut le bouton on/off pour activer ou désactiver la bande 1 (idem pour toutes les autres bandes).

Filtres passe-haut ou coupe bas qui laissent passer les hautes fréquences et réduisent le niveau des basses fréquences près de la fréquence de coupure. Cette bande utilisée pour filtrer les basses fréquences de la piste sur laquelle on insère le Channel EQ. Dans l’image ci-dessus 39.0 Hz est la fréquence de coupure. 48 dB/oct. C’est la pente de la fréquence de coupure. 0.10 est le Facteur Q.

Pour comprendre ce qui se passe concernant le Facteur Q appelé aussi résonance, regardez les images ci-dessous.

Bande 1 Q mini et Q Max

À gauche le Facteur Q est de 0.10 alors que sur la droite le Facteur Q est de 3.20. Regarder bien la bosse que cela génère sur la fréquence de 62.0 Hz. Vous connaissez ce principe sur les synthétiseurs, les fameux potards cutoff et résonance !

Petite astuce…

Il n’est pas rare d’utiliser un de ces types de filtres sur une piste qui apparemment ne contient pas beaucoup de graves. Par exemple sur une Cymbale Crash . Le but de ce traitement est de nettoyer les fréquences résiduelles qui subsistent toujours dans le bas du spectre. Cela apporte de la netteté au son et évite un effet pâteux au sein de votre composition. On parle souvent d’enlever la boue qui peut nuire à la qualité d’un mix.

Un autre conseil, fiez-vous à votre oreille ne regardez pas constamment votre écran…

Bande 2: Filtre en plateau passe bas

Filtre en plateau passe-bas qui règle le niveau des basses fréquences et a un impact minimal sur les fréquences au-dessus de la fréquence de coupure. Sur cette image la fréquence de coupure est 79.0 Hz la valeur de réduction est de -6,5 dB et le facteur Q est de 1.00.

Ce filtre s’utilise pour réduire les bruits parasites comme un bourdonnement.

Personnellement je l’utilise pour sculpter une sonorité et ainsi laisser de la place ou renforcer d’autres éléments de la composition.

Bande 3 – 4 – 5 – 6: Filtre en cloche

Filtre en cloche avec trois commandes par bande:

  • La fréquence qui définit une fréquence centrale.
  • Gain définit le niveau en dB de la bande.
  • Le facteur Q qui détermine la largeur de la bande de fréquence autour de la fréquence centrale.

Son emploi consiste à booster ou atténuer une fréquence ciblée, sans trop altérer le son original et sa forme de cloche permet de progressivement affecter les fréquences aux alentours de celle ciblée selon le facteur Q. On peut l’utiliser pour adoucir certaines fréquences ou pour régler des problèmes liés aux fréquences entre instruments.

Mega astuce !

Si vous êtes fan de la technologie Apple, il est possible de piloter votre Channel EQ via Logic Remote ! Oui, imaginez travailler votre égalisation du bout des doigts sur votre iPad !!!

Bande 7: filtre en plateau passe-haut

Filtre en plateau passe-haut qui ajuste le niveau des hautes fréquences et a un impact minimal sur les fréquences en dessous de la fréquence de coupure. Dans l’image ci-dessus on a la fréquence de coupure réglée sur 7500 Hz, le gain est à +4,5 dB et le facteur Q à 1.00.

On peut s’en servir pour atténuer légèrement une fréquence à partir de 7000 Hz ou le plus souvent pour éclaircir une musique, on augmente de quelques dB la fréquence souhaitée. Attention tout de même à ne pas générer trop d’aiguës. Ce type de traitement nécessite d’y aller avec discernement.

On parle aussi dans certains cas de donner de l’air dans un mix ! L’utilisation de ce type de filtre sur des fréquences allant de 8000 Hz à 12000 Hz est un allié non négligeable, encore une fois votre oreille sera seul juge. Ceci dit attention aux sibilantes de la voix qui peuvent ressortir si elles ne sont pas correctement traitées en amont.

Bande 8: filtre passe bas

Filtre passe-bas qui laisse passer les basses fréquences et réduit le niveau des hautes fréquences près de la fréquence de coupure. Ici dans cette image, on a la fréquence de coupure réglée à 14200 Hz avec une pente de 24 dB atténués par octave et d’un facteur Q de 0.71.

Ce filtre à un effet drastique. Le plus souvent, on l’utilise pour enlever les fréquences hautes d’une piste audio. Bien souvent utilisé pour un effet bien connu de la musique electro: la fameuse ouverture ou fermeture de porte !

Imaginez-vous à l’entrée d’un Club, vous n’entendez que les sons graves de la musique diffusée. Au fur et à mesure que la porte s’ouvre, le spectre des fréquences se révèle à vous ! Voilà le fameux effet porte qui s’ouvre… on peut faire la même chose avec la porte qui se ferme…

Astuces !!!

Concernant l’utilisation du Channel EQ:

  • Utilisez le bouton Analyzer pour voir apparaitre un analyseur FFT (Transformée de Fourier) qui permet de visualiser les modifications apportées à la courbe de fréquence en temps réel, on peut choisir post ou pré Analyzer si on souhaite faire une analyse avant ou après traitement.
  • Si on maintient la touche commande enfoncée, on peut faire un glissement horizontal de la fréquence sélectionnée
  • Si on maintient la touche commande enfoncée, on peut faire un glissement vertical du gain de la fréquence sélectionné
  • Maintenez les touches option + commande enfoncé on peut faire un glissement horizontal de la fréquence sélectionnée et du facteur Q
  • N’oubliez-pas avec Logic Remote et l’iPad c’est génial…

Dans vos compositions:

Parfois, c’est intéressant de réserver de l’espace pour les voix afin qu’elles puissent ressortir, utiliser le filtre passe-bas pour couper à travers et obtenir plus d’espace et de marge. Ensuite, utiliser un filtre en cloche pour compenser un peu la perte. Comme dans l’image ci-dessous à expérimenter en fonction de la voix et du style musical.

  • Utilisez un filtre passe-bas et un filtre passe-haut pour filtrer tous les bruits de bas du spectre et le bruit dans la partie supérieure.
  • Couper d’abord, booster seulement si c’est nécessaire, parfois remplacer le son a plus de sens.
  • Attention à l’écrêtage et à la distorsion lors de l’utilisation du Channel EQ
  • N’utilisez les égaliseurs que si vous en avez vraiment besoin, ne soyez pas celui qui a 8 égaliseurs sur une seule tranche de console.
  • Trouvez les fréquences problématiques en balayant la gamme de fréquences avec un réglage Q étroit, puis coupez-les simplement.
  • Votre grosse caisse accroche avec certaines notes de basse ? Accordez la grosse caisse ou la basse…

Le mot de la fin

C’est un petit survol du channel EQ de Logic Pro X. Il reste des elements plus complexe a abordé concernant ce module propre à Logic Pro. je prévois un autre article pour finaliser votre connaissance du Channel EQ et si besoin pour vos mix

Choisir le format d’enregistrement audio dans Logic Pro X ?

Choisir le format d’enregistrement audio dans logic Pro X c’est important !

il est possible de déterminer le format des fichiers audio à utiliser pour l’enregistrement et cela se trouve dans les Préférences d’enregistrement.

Choisir le format d’enregistrement audio
Logic Pro X format audio

Comme on peut le voir sur l’image ci-dessus, nous avons le choix, car il y a trois formats de fichier:

  • AIFF: format audio Apple (Audio Interchange File Format) par défaut dans Logic Pro X
  • WAVE (BWF): format audio Windows Broadcast d’ou le terme BWF (Broadcast Wave File)
  • CAF: format Core audio File d’Apple

Ce qui est largement suffisant pour enregistrer.

Choisir le format d’enregistrement audio non compressé

Les formats AIFF et WAV sont des formats très répandus lisibles sur Mac comme sur PC.

Ces formats ont plusieurs avantages, ils peuvent contenir des informations sous forme de métadonnées. Tel que le tempo, les marqueurs, ils peuvent être mono ou stéréo et même surround.

Ils contiennent aussi les informations de code temporel au moment de leurs enregistrements.

Ce qui peut s’avérer très pratique si après plusieurs éditions de la région audio on ne se rappelle plus sa position d’origine lors de l’enregistrement.

N’ayez pas d’inquietude, il existe une fonction qui vous permettra de recaler votre région audio à sa position d’enregistrement original.

Malheureusement ces formats ont une limite dans leurs capacités d’enregistrement audio, et cela peut être gênant sur certains projets.

Choisir le format d’enregistrement audio sans limitations ?

Le format CAF développé par Apple permet de s’affranchir des limitations des fichiers AIFF et BWF avec la même qualité et les mêmes possibilités concernant les métadonnées.

Cependant ce format n’est pas très répandu dans l’univers des logiciels audio pour PC.

En ce qui me concerne j’ai choisi le format BWF.

Que cela soit pour l’enregistrement, le mixage, le mastering ainsi que pour la fabrication de banque de son et pour le design sonore.

Dés qu’il s’agit de travailler sur des enregistrements de concerts, d’événements «  Live », une ambiance forestière, un bruit de cascade ou de ruisseau, j’opte pour le format CAF car dans certaines situations il m’est arrivé d’enregistrer pendant 9h en continu.

Que dire de plus ?

J’espère que cet article vous permettra de bien choisir le format d’enregistrement audio ! Je pourrais bien évidement parler de la fréquence d’échantillonnage, 44,1khz ou 48 khz voir le 96 khz, cela m’oblige à parler de la taille du fichier qui en résulte et de la résolution à utiliser : le 16 bits ou le 24 bits et depuis quelques temps le 32 bits. Cela est hors sujet si besoin je l’aborderai dans un prochain article.

La question à se poser est: « Quel format de fichier allez-vous m’envoyer pour réaliser votre mixage ou votre mastering ?