Comment composer la batterie d’un titre ?

Notez l'article
5/5 - (9 votes)

J’ai décidé de répondre à travers le blog à une question concernant la batterie.

Comment composer une rythmique batterie ?

Et plus particulièrement leur enregistrement ou la façon de les composer avec des plug-ins VST sous forme d’instruments logicielle.

Dans le monde de la musique assisté par ordinateur, j’ai souvent entendu dire que pour beaucoup de personnes y compris des musiciens que la chose la plus difficile à composer dans un morceau était la partie batterie.
Il existe un bon nombre d’outils sous la forme logicielle ou de plug-in dans vos séquenceurs pour vous aider à composer votre partie batterie et ainsi obtenir la qualité nécessaire à toute bonne production musicale.

la batterie
La Batterie

Le plus simple, c’est d’utiliser des boucles audio en mono ou stéréo. On en trouve des tonnes dans nos logiciels de MAO favori que sont GarageBandLogic Pro X d’Apple, Ableton live et dans bien d’autres logiciels comme Sequel et Cubase de Steinberg.

Boucles d’or !

Bien évidemment, la problématique des boucles audio, c’est qu’elles sont composées sur un certain nombre de mesures. Elles n’ont pas forcément une variante avec break, relance. Variations que l’on pourrait avoir sur un véritable jeu de batterie.

Sachez qu’il existe des outils pour les décomposer ! Comme Regoover Pro de chez Accusonus ou pour les redécouper avec ReCycle de Reason studios qui peut être utilisé avec le logiciel Reason ou dans votre Stan préféré, cela permet de garder les sonorités et le groove et de créer de nouveau motif que l’on peut appeler aussi pattern.

Une autre façon de bénéficier d’une piste de batterie est de demander un ami batteur de vous l’enregistrer.

Généralement cela part d’un bon sentiment et votre ami aura à cœur de vouloir vous aider pour la création et l’enregistrement des pistes audio de votre futur tube.

Avant toute chose ! Demandez-lui si le style musical que vous recherchez au niveau de la section rythmique est bien dans le style qu’il apprécie de composer.

Je vous dis cela suite à une expérience que j’ai eue : une batterie soi-disant pop rock, enregistrée sur la batterie d’un métalleux.

Comprenez bien que l’on peut se retrouver avec 3 inconvénients : 

  • le batteur jouera le style qui lui plaira,
  • il n’y aura pas forcément le bon nombre de micros à l’enregistrement,
  • le son de la batterie ne sera pas en accord avec votre composition,

Avec batterie ou sans batterie tel est la question ?

Une troisième solution consiste à se servir d’instruments virtuels.

En effet, ils ont l’avantage de reproduire les sonorités de batterie selon le style. Il en existe bon nombre, les plus connus étant :

pour ne citer que ceux-là.
Cela vous permettra de composer votre rythmique grâce à des boucles midi enregistrées avec de vrais batteurs pour composer vos couplets, refrains, breaks, ponts et ainsi réaliser une structure cohérente avec le style musical.
Le résultat est assez bluffant et maintenant ces outils disposent d’une section prémixage voire de mixage qui est digne de grands studios d’enregistrement.

L’inconvénient de ces outils, c’est qu’ils reproduisent finalement une véritable batterie acoustique et le jeu que propose un batteur selon le style.

Ne lui demandez donc pas de composer une section pour de l’EDM, de la Trap ou du Hip-Hop.

Si vous voulez travailler dans ce genre de musique, il faudra passer sur d’autres types d’outils plus complets. Un exemple tout simple : Maschine de Native Instruments.

Grâce à cette surface de contrôle et son logiciel de MAO, vous aurez toute la puissance pour créer votre univers sonore propre à vos réalisations.

Par définition Maschine est un contrôleur et un logiciel vous l’avez compris mais il est fourni avec une importante banque de sons par son constructeur Native Instruments et cerise sur le gâteau, il vous permettra de travailler à partir de vos propres échantillons sonores selon vos besoins.

Je connais beaucoup de musiciens qui utilisent Maschine pour concevoir des beats à partir de samples issus d’enregistrement de piste audio en studio ou en extérieur.

Pour les utilisateurs d’Ableton Live, il existe le contrôleur Push 2 qui utilise les banques fournies par Ableton.

Petite parenthèse, j’utilise beaucoup Ableton Live avec le Push 2 et Maschine, c’est un trio que je trouve excellent.

N’oubliez pas, que le sample ou si vous préférez l’échantillon sonore est à la base des compositions de musique électronique et urbaine.

Pour cela il y a aussi Quick Sampler de Logic Pro X et Simpler et le Drum Rack dans Ableton Live.

C’est trop difficile ?

Pour tous les musiciens qui trouvent encore malgré les solutions citées précédemment que la composition d’une section de batterie est un exercice difficile.

Il existe un quatrième outil qui peut leur simplifier la tâche, pourvu qu’ils soient détenteurs de la DAW Logic Pro X.

Ce logiciel de création musicale dispose d’une piste qui s’intitule Drummer, imaginez votre home studio avec son propre batteur.

Cette piste a pour but de créer automatiquement des sections batterie en fonction de la structure de votre morceau tel qu’intro, couplet, refrain ou pont et cela fonctionne admirablement bien.

Chaque fois que vous allez couper votre région pour créer de nouvelles sections automatiquement, Drummer crée le break de relance avant la partie suivante.

Il fonctionne en relation avec la piste disposition que l’on trouve dans la piste globale.
C’est admirable car tout ce que vous allez créer avec Drummer sera en audio directement exploitable dans votre composition.

Pour aller plus loin, on choisit le style, le batteur, et le type de batterie. Cette piste Drummer est convertible en Midi pour en éditer les notes, ou pour la faire réinterpréter par un autre instrument logiciel tel que EZDrummer par exemple.

Cependant, quel que soit l’outil que vous choisirez, il y a un bémol.

Je vous donne une info importante qui va peut-être vous aider dans vos futures compositions que ce soit pop rock, dance, hip-hop ou électro voire même pour les percussions !
À partir du moment où vous définissez la tonalité de votre morceau (exemple en Do mineur). Il est important que les éléments (grosse caisse, caisse claire, cymbale, toms, charleston…) de votre batterie soient accordés. C’est important lorsque l’on compose de la musique assistée par ordinateur.

Je l’ai démontré à maintes et maintes reprises lors de formations, et cela vous apportera de la facilité dans votre flux de production.

À l’accordage !!!

Pourquoi j’aborde ce sujet dans le blog ? Parce que je reçois des mixages à faire et la plupart du temps les batteries ne sont pas accordées !

Régulièrement je résous des problèmes de frottement (exemple entre la grosse caisse et la basse) simplement en accordant la grosse caisse. Certains me diront “Je le savais”, d’autres me diront “Je le fais déjà”.

Tous les outils précédemment cités ont un potentiomètre de tuning de note, pensez-y !

Si vous ne savez pas comment faire, demandez-le, n’hésitez pas à me solliciter si vous avez des difficultés à composer votre piste de batterie.

Je suis batteur de formation et composer des rythmes est vraiment pour moi une passion, dans n’importe quel style.

Croyez-moi si je vous dis que les pistes de batterie que je compose sont toujours accordées avec votre projet. C’est aussi ça être batteur, je dirais même c’est aussi ça être Beatmaker et faire de la musique.

La fin de cet article “Comment composer la partie batterie d’un titre ?”

Oui et non car tout évolue sachant que j’ai très peu parlé de Reason Studios et de ses racks de batterie comme Kong Drum, Rytmik Drum Machine Designer, Redrum Drum Computer, Dr. Octo Rex Loop Player, Umpf Club Drums, Umpf Retro Beats, Reason Drum Kits. Peut-être que cela me demandera un travail de rédaction sur cet excellent outil, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires.

Mon conseil : surveiller cet article car souvent certaine mise à jour font évoluer notre façon de composer, augment la qualité de nos productions musicales et notre flux de travail.

Si un outil comme Maschine a vu le jour c’est qu’il répond à un besoin de l’industrie musicale.

Photo by Josh Sorenson from 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email