fbpx

Bien choisir ses enceintes de monitoring

Accueil » Blog musique assistée par ordinateur » Bien choisir ses enceintes de monitoring
Table des matières

Voici la troisième partie concernant la création de votre home studio !

Choisir ses enceintes de monitoring peut être pour certains et certaines un exercice difficile.

Lorsque l’on décide de se lancer dans la musique assistée par ordinateur, votre logiciel devient le centre de votre studio, mais les enceintes de monitoring deviennent vite incontournables.

Car si l’on peut composer sur son ordinateur en écoutant avec un casque, qu’il soit Bluetooth ou filaire, il ne sera pas bon de travailler son mixage sans des enceintes de monitoring.

Comment choisir les enceintes pour réaliser un très bon mix ?

Pour répondre à cette question il est important d’analyser le besoin. Selon moi, les enceintes de monitoring sont la partie la plus importante de votre studio car sans elles vous ne pouvez pas entendre les corrections à effectuer lors de vos sessions de mixage.

Cela me fait penser à une anecdote avec un très bon musicien avec qui j’ai travaillé. Il avait un beau studio, un Mac Pro à la pointe, une super carte son Universal audio et un clavier 88 notes de chez Native Instruments. Une sacrée configuration ! Mais ses enceintes de studio se résumaient à deux baffles passives qui étaient reliées à sa chaîne Hi-Fi ! Jusqu’au jour où il me contacta pour me dire qu’il en avait ras le bol d’avoir des retours négatifs de ses compositions à cause du mixage…

Car oui, c’est aussi un gage de qualité que d’avoir de bons mix et pour cela il faut une paire de moniteurs de studio professionnels. De mon point de vue, c’est difficile de faire un mix au casque.

Et les raisons sont simples :

  • Il n’y a pas d’air pour la diffusion du son dans l’espace d’une pièce. Il ne faut pas oublier que le son est vivant et se comporte de manière différente en fonction des matériaux qui constituent le lieu ou le véhicule.
  • Le conduit auditif se comporte comme un caisson de basse. De plus, avec la pression acoustique, cela crée rapidement une fatigue auditive qui avec le temps pourra se traduire par des acouphènes. Surtout si vous écoutez avec un volume assez fort…

Sur quels critères doit-on choisir ses enceintes de monitoring ?

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte pour bien choisir ses enceintes de monitoring.

Je vous conseille les critères suivants : 

  1. Votre budget : ce n’est pas la peine de rêver d’acheter des enceintes à 4000€ l’unité si vos finances ne suivent pas. Donc il me paraît important de mettre ce critère en premier.
  2. La dimension de pièce dans laquelle votre home studio est installé. Une pièce de 12m2 n’aura pas besoin d’enceintes de la même puissance qu’une pièce de 45m2.
  3. Le style musical : selon le style de musique, on va choisir un type d’enceinte de studio qui va correspondre à votre univers sonore.

Pourquoi est-ce important d’avoir des enceintes de qualité ?

Eh bien… Si vous ne pouvez pas entendre ce que vous mixez, vous ne serez pas en mesure de corriger les erreurs dans le mixage de vos titres.

L’utilisation de monitors bon marché vous guidera dans la mauvaise direction car ils ne parviennent généralement pas à reproduire correctement les basses fréquences. Leur réponse en fréquence est également moins précise.

De bonnes enceintes de monitoring fourniront un son précis dans tout le spectre des  fréquences ce qui apportera une qualité sonore à votre mix.

Comment entendre les basses ? 

Alors ça, c’est une des phrases que j’ai le plus entendues avec : “il faut que cela tape ou plus de grave, c’est possible ?”

Concernant les fréquences en bas du spectre, il y a des règles à respecter si vous équipez votre régie d’un caisson de basse. 

  1. Votre pièce doit faire plus de 30m2 car en dessous c’est difficile de gérer un caisson de grave. 
  2. Un caisson de sub est mono et oui on ne fait pas de la stéréo car les sons graves sont omnidirectionnels.
  3. Optez pour un caisson de basse amplifié que vous pourrez désactiver pour écouter ce que le commun des mortels entendra. Dans ce cas-là votre tranche de monitoring devra proposer une gestion du caisson de basse.
  4. Avoir un subwoofer avec une fréquence de coupure ajustable est un plus mais je ne vais pas rentrer dans le détail…

Enceinte active ou enceinte passive ?

Tout dépendra de votre budget mais à votre place, j’opterais pour des enceintes actives plutôt que des enceintes passives !

Je pars du principe que sans amplification externe à gérer, le monitoring est simplifié.

De plus, si vos enceintes sont petites comme une paire de Genelec compactes, cela facilite le transport au cas où vous décideriez de faire votre mixage chez un pote à la campagne…

Optez toujours pour des connexions avec des connecteurs XLR ou TRS symétriques, même si les fabricants proposent des connecteurs RCA et dans des cas extrêmes des mini-jacks.

Le style musical influence-t-il le choix des moniteurs de studio ?

Bien sûr qu’il influence, tout comme il faut faire la distinction entre les enceintes de monitoring pour le mixage et les enceintes de monitoring pour le mastering.

Votre studio va-t-il se cantonner à faire de l’EDM, de la Drill ou du Flamenco ?

Détaillons cela ensemble en imaginant trois types de configuration : celle du Dj producteur, celle du musicien et celle de l’ingénieur du son.

J’attire votre attention sur le niveau sonore dans les trois cas d’étude, évitez de fatiguer vos oreilles, elles sont votre outil le plus précieux…

Étude du cas DJ producteur

Dans le cadre de notre DJ producteur, son home studio aura peut-être deux orientations :

  • Une première configuration qui reprend les besoins du club avec la console de mix et les platines CD. Style XDJ 1000 MK2 + DJM 750 MK2, chère à mon cœur ou via une solution de type Native Instruments Kontrol S4 MK3. Cela lui permet de travailler ses soirées.
  • La seconde est orientée logiciel de composition Mao avec ordinateur, carte son, clavier et surface de contrôle. Cette configuration lui apporte les outils pour la partie production et réalisation.

Dans ce cas d’étude, selon la taille de la pièce, il est possible de regarder un système de moniteur qui correspond au style EDM avec la gestion des basses par un caisson.

Si je devais être dans ce cas, j’opterais pour une solution d’enceintes de monitoring qui m’apportera la flexibilité studio de prod et studio de répétition. Pour plus d’information, laissez-moi un commentaire en bas de cet article…

Étude du cas musicien

Le studio d’un musicien est plus orienté pour la composition et dans beaucoup de cas la préparation des concerts. Le mixage est possible car, que vous soyez pianiste, guitariste ou autre, la qualité de vos maquettes est une de vos principales préoccupations. Votre set de travail est articulé autour d’un ordinateur, d’un logiciel de composition musicale type Logic Pro, Ableton Live ou Cubase et d’une bonne carte son et d’une table de mixage, qu’elle soit analogique ou numérique.

J’ai souvent vu cette configuration avec des musiciens qui utilisent Ableton Live et Push 2. Le mélange permet d’avoir une polyvalence entre outil de studio et de scène.

Le choix des enceintes de monitoring est bien souvent en fonction du budget avec des enceintes de type M-Audio BX8 D3 très accessibles financièrement ou plus haut de gamme avec Yamaha HS8 plus polyvalentes.

Étude du cas Ingénieur du son

L’ingénieur du son aura quant à lui besoin d’enceintes de monitoring qui couvrent un ensemble de styles musicaux, sauf dans le cas où il se spécialise dans un genre musical.

Il optera peut-être pour des Yamaha HS8 en entrée de gamme ou sur des Focals Solo6 ST6 voire des Adam Audio A8H. Là aussi, tout dépendra de son matériel, de son budget et de sa clientèle. 

Dans tous les cas, le branchement des enceintes de monitoring et donc les câbles, doivent être de qualité aussi bien pour l’audio que pour l’alimentation des moniteurs.

Enceintes de monitoring sans fil

Oui on me l’a posé cette question d’avoir des enceintes de monitoring sans fil !

Franchement je ne connais pas d’enceintes de studio sans fil.

Quelles caractéristiques pour mes enceintes ?

Je n’ai pas encore abordé les questions concernant la puissance et la bande passante.

En ce qui concerne la puissance, il y a plusieurs cas de figure comme les watts :

  • crête qui signifie la puissance maximum que l’enceinte peut encaisser sur un court instant lors du pic de signal. De mon point de vue cela ne peut pas servir de référence car les crêtes du signal varient continuellement.
  • RMS (root mean square) est une norme dans le monde de l’audio. C’est la puissance moyenne que les enceintes restituent sans aucune déformation sonore.
  • SPL (Sound pressure level) : cela n’existe pas vraiment. Dites-vous que le SPL est la mesure de la puissance en décibel. 
  • musicaux qui servent juste à titre indicatif. 
  • max en général revient à dire crête…

La bande passante est un sujet sur lequel on peut discuter longtemps car aucunes enceintes de monitoring ne va de 20 Hz à 20 kHz. De plus beaucoup de personnes n’entendent pas en dessous de 60-80 Hz. On parle de sub lorsque l’on utilise des line array pour de la sonorisation ou un caisson de basses en studio si l’on est producteur de Hip-Hop et de Trap !

Intéressez-vous tout de même à la bande passante de votre système de monitoring.

Sur beaucoup de graphiques de différentes marques la courbe n’est pas parfaitement droite.

Le savoir peut être important dans votre recherche de qualité audio pour vos mixages.

Enceintes de monitoring
Graphique montrant l’effet des commandes “Bass Tilt” et “Desk-top” sur la réponse en fréquence des 8010A.

Et l’impédance me direz-vous ? L’impédance se mesure en ohms et ne vous ayant pas conseillé l’utilisation d’enceintes passives, pourquoi en parler ?

Et le Multicanal ?

Les enceintes de monitoring en multicanal et en surround répondent à un besoin professionnel particulier qui demande des moyens financiers importants. Si vous avez des questions à ce sujet, merci de les mettre en commentaire…

Comment positionner ses enceintes dans son studio ?

C’est la question à mille points puisque cela dépend de la configuration de la pièce, des enceintes mais surtout de l’acoustique !

Si on résume simplement c’est un triangle équilatéral entre vos oreilles et les moniteurs.

Mon conseil est de ne pas coller les enceintes à un mur, de laisser de l’espace et de regarder vos réglages. Sur l’arrière des enceintes, il y a toujours un filtre si elles sont placées à proximité d’un mur…

Concernant le caisson de basse, les sons graves étant omnidirectionnels, il est important de le placer à un endroit où le bas du spectre sera bien entendu malgré la taille de la pièce. Par exemple un son à une fréquence de 55 Hz qui correspond à LA 1ère octave, la longueur d’onde est de 627 cm !

En conclusion pour vous conseiller les meilleures enceintes de monitoring !

Il est difficile de vous conseiller une marque, un modèle plus qu’un autre dans le cadre de cet article sur les enceintes de monitoring car nous avons tous une audition qui nous est propre.

De plus, je n’ai pas abordé le sujet des guides d’onde, des DSP ainsi que des trois voies et des bass-reflex, peut-être dans un prochain article…

Il ne faut pas oublier que la plupart de vos titres seront écoutés dans la voiture, sur une enceinte Bluetooth, avec des earpods ou des écouteurs intra auriculaires. Travailler votre équilibre entre le grave, le médium et les aigus me semblent le plus important…

Écouter de la musique doit rester un plaisir et non pas une souffrance surtout si vous mettez trop de graves ou qu’une distorsion se crée entre vos sonorités.

Je vous rassure aussi sur le fait que la restitution de votre musique via le port USB de l’autoradio n’altère pas le son. 

En revanche le format MP3, qui compresse ou élimine certaines fréquences, détériore le spectre sonore de votre musique…

N’oubliez jamais que le but d’avoir des enceintes de monitoring est de vous permettre d’avoir un rendu sonore qui doit être écoutable sur n’importe quel système audio…

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Notez l'article
5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *