Comment créer un calendrier editorial

Par FRANCIS

Par FRANCIS

Notez l'article
5/5 - (1 vote)

En ce début d’année, je repense à mon bilan de l’année précédente et me rappel que les résultats obtenus avec mon site internet sont dus certes à un ensemble d’action et à des articles de qualité mais avant tout à une gestion de rédaction de ces articles et à leurs référencements par les moteurs de recherche.

D’un point de vue organisationnel, je vais devoir en bon gestionnaire vous révéler mon astuce de travail : le calendrier éditorial !

Une explication sur le Calendrier éditorial vous intéresse ?

Comme vous pouvez le voir sur mon site qui évolue en permanence, des articles appelés aussi Content Marketing sont publiés le plus régulièrement possible car le rythme de publication est important pour le référencement…

En tant que rédacteur, la régularité de publication est un point très important dans le référencement SEO.

Pour cela j’utilise un outil de gestion de ma conception via Google Sheets que j’appelle un Calendrier éditorial pour gérer devinez quoi : ma ligne éditoriale !

Avec le temps et surtout le travail de rédaction et de gestion des réseaux sociaux, il était temps de transformer ce Calendrier de production d’articles en calendrier éditorial.

C’est ce que j’ai réalisé au début de l’année 2021

À partir des outils Google pour préparer mes publications, j’ai créé un outil de planification de projet puissant pour faire de l’inbound marketing.

Donc le Calendrier éditorial me permet de gérer mes publications sur mes blogs audio, vidéo, web, sur mes réseaux sociaux, sur ma chaîne YouTube, mon bulletin d’information, mes actualités, mes backlinks et mes campagnes d’offres promotionnelles…

Cela fait beaucoup non ?

Non car c’est avant tout de l’organisation pour savoir :

  • Quelle est la cible que je vise ?
  • Quels sont les objectifs de l’article ? Par exemple :
    1. Gagner en visibilité
    2. S’abonner à la newsletter.
    3. Inciter à télécharger un livre blanc
    4. Proposer un service
  • La thématique du contenu et son format :
    1. Article de blog
    2. Pages marronniers
    3. Facebook et autres…
    4. Infographie
    5. Ebook, la liste peut être longue…
  • L’auteur du contenu et la relecture.
  • La date de publication
  • L’automation de la publication

Mon calendrier éditorial est devenu un outil indispensable pour structurer ma création de contenu. Ainsi j’ai une vision globale de ma stratégie de contenu et j’optimise mon organisation sans oublier mon référencement SEO.

Calendrier éditorial et SEO !

Et oui et là on aborde un axe de travail qui me passionne, la stratégie SEO.

Imaginez que vous publiez des articles sans connaître votre public cible, sans faire de lien entre vos articles et vos produits ou services en utilisant des mots-clés sans aucune vue d’ensemble de vos contenus, il vous sera difficile d’optimiser leur référencement naturel sur le long terme.

Et voilà pourquoi le calendrier éditorial devient un allié précieux.

Stratégie éditoriale

Avec une bonne stratégie éditoriale, je peux axer mon contenu web sur des mots-clés recherchés par mes lecteurs. J’organise mes publications avec l’idée de regrouper mes contenus par thématique avec un bon un maillage interne qui me permet de relier des pages, des services ou des produits avec les articles qui contiennent des appels à l’action.

5 étapes pour créer un calendrier éditorial

Voilà mes 4 étapes pour la création de votre calendrier éditorial

  • Définissez vos cibles

Bien souvent, lorsque l’on réalise un blog on le fait part rapport à son expérience ou son savoir-faire, plus simplement aussi à titre informatif mais, avant de trouver le sujet pour créer du contenu, il est important de savoir à qui l’on s’adresse.

En connaissant vos cibles il est possible de mettre en place une stratégie éditoriale pertinente avec du contenu impliquant une plus-value.

Votre objectif est de savoir quel est votre client idéal, je vous invite à trouver votre persona

L’avantage du persona c’est que cela permet permettra de dresser un portrait précis des prospects selon plusieurs critères :

  • Des informations sur le public intéressé.
  • Les difficultés qu’ils rencontrent.
  • Leurs recherches.
  • Leurs intérêts pour certains sujets.
  • La fréquentation de leurs sites favoris.
  • Leurs utilisations des réseaux sociaux…

La liste peut être longue mais de cette façon il est possible d’adresser directement aux lecteurs du contenu pertinents ou du contenu engageant que cela soit via un article de blog, la newsletter ou une infographie sur Pinterest par exemple.

Ainsi dans le calendrier éditorial, on peut également définir quels sujets sont dédiés aux différentes cibles.

2. Quels sont vos objectifs

Sans objectif il va être difficile de mettre en œuvre une stratégie de contenu adéquat.

Pour dire vrai, ce que je publie à un but précis et l’objectif est en adéquation avec la cible et le contenu.

Je vous livre ci-dessous des exemples d’objectifs :

  • Générer un volume de trafic important sur le long terme en misant sur le référencement naturel de vos articles.
  • Obtenir de la visibilité à court terme, avec une publication qui sera partagée en masse sur les réseaux sociaux.
  • Obtenir des conversions avec une landing page spécifique à une opération ou une vente.
  • Obtenir des inscriptions à votre bulletin d’information…

La liste des objectifs peut être elle aussi longue. N’oubliez pas que dans les étapes de l’Inbound Marketing il faut attirer, convertir, vendre et fidéliser.

Donc vos contenus doivent permettre de faire avancer vos prospects dans votre entonnoir de conversion.

3. Trouvez des idées de sujet

C’est bien de rédiger des articles mais comment peut-on partir à la pêche de sujet pertinent ?

Pour cela j’ai plusieurs techniques, à partir des besoins et des problématiques que j’ai identifiés chez mes cibles je vais lister des sujets. J’utilise aussi Google Analytics pour voir les articles les plus lus et ceux qui n’ont eu que peu d’audience afin d’affiner mes choix de contenu.

Je m’appuie aussi sur les retours de mes clients, les commentaires sur les articles. Bien sûr je regarde aussi ce que fait la concurrence des fois qu’ils auraient pensé à un sujet que j’aurai oublié. J’avoue regarder les réseaux sociaux ou les forums spécialisés pour en savoir plus sur les questionnements de mes prospects.

J’analyse les requêtes des internautes et les recherches les plus importantes effectuées sur les moteurs de recherche. Cela me permet d’identifier des cibles potentielles et d’identifier des demandes auxquels je peux répondre. Ce travail nécessite l’utilisation d’outils tel que SEMrush, Ubersuggest ou le site Answer the public qui m’est très utile pour proposer du contenu de qualité.

4. Il y a des sujets et des bons sujets

Lorsque je travaille sur la recherche de sujet, j’ai par exemple pour mon blog audio environ 50 sujets !

Mais je dois classer et évaluer mes sujets audio pour n’en garder que 12 ce qui représente 1 article par mois et si je prends l’exemple des thématiques, en audio j’en ai 3, Logic Pro, Ableton Live et trucs et astuces. Ce qui fait 4 articles par thématique chaque année.

Le besoin de faire un classement permet de valider les idées de contenu correspondant à une étape de l’entonnoir de conversion pour générer du trafic, inciter à remplir un formulaire, fidéliser, etc.

5. Intégration des sujets

Voilà on y est et c’est là que Google Sheets devient intéressant. Surtout si l’on pense à gérer l’ensemble dans son Google Drive.

Comment je m’y prends ?

Simplement je crée mon tableau dans Google Sheets et mes articles dans Google Docs.

L’avantage est que je peux créer des liens dans mon tableau sur les titres des sujets pour accéder au Google doc de l’article en question. Une option non négligeable est de pouvoir partager avec un autre auteur ou une relectrice.

les sujets liés dans le calendrier éditorial
Les liens en bleus sur les articles dans le calendrier éditorial

Dans Google Sheets je crée des colonnes pour les éléments suivants :

  • Le statut avec 3 icônes
    • ✓ pour article publié
    • ↻ pour article en cours de rédaction
    • ☆ pour idée d’article
  • La date de publication
  • Le type de Publication
  • Le sujet
  • L’URL en français
  • L’URL en anglais car mon site est en français et en anglais
  • Automation pour information cela est très pratique 😉
  • Auteur
  • Mot-clé principal
  • Difficulté du mot-clé
  • Cibles
  • Objectifs
  • Catégories :
    • Actualités
    • Blog Web
    • Blog LPX
    • Blog Live
    • Blog T&S
    • Blog vidéo
  • Les réseaux sociaux
    • Facebook
    • Instagram
    • Google my Business
    • LinkedIn
    • Twitter
    • Pinterest
    • YouTube
    • TikTok

Cela ne fait pas un peu trop ?

Pour moi non car il ne faut pas oublier une chose : le calendrier éditorial n’est pas figé ! Il est essentiel d’effectuer un suivi régulier de vos contenus et de leurs performances avec Google Analytics par exemple. Cela permet de repérer les articles qui génèrent peu de trafic et les sujets qui ont un fort taux de conversions !

Attention cependant il y a un piège à éviter si certains articles fonctionnent bien une année, cela ne veut pas dire qu’ils fonctionneront bien l’année suivante car les besoins des clients évoluent…

Mon calendrier éditorial en continu

Je me base sur mes analyses pour effectuer des ajustements et optimiser mon planning éditorial régulièrement.

Je n’hésite pas à supprimer les sujets qui me semblent voués à l’échec. Et bien sûr à travailler à fond les articles qui marchent.

Une chose importante est d’expérimenter de nouvelles idées, de produire du contenu, de se tenir informé des nouveaux formats, des nouveaux canaux de publication…

La perfection comme dans tout n’existe pas, dans une stratégie éditoriale elle doit être régulièrement améliorée et remaniée pour coller aux tendances actuelles.

Bienvenue dans le monde du marketing digital 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email