Comment monter son studio ? Épisode 1

Notez l'article

Comment monter son studio ? Question très importante de nos jours, sur laquelle je me suis dit qu’il était très intéressant de faire un article. En réfléchissant à la façon de rédiger cet article pour que cela soit pertinent et vous donne des réponses aux questions que vous vous posez, m’est apparue la nécessité de le faire en plusieurs épisodes, comme les blockbusters du cinéma !

Comment monter son studio
Comment monter son studio ?

Avant de nous lancer dans cette palpitante aventure, posons-nous quelques questions sur le futur studio de vos rêves.

Quel type de studio ?

Il est important de définir un cahier des charges pour le studio que l’on souhaite réaliser, et cela pour les raisons suivantes: 

  • L’objectif de ce studio : à quoi va-t-il servir ? Est-ce un studio mixage, un Studio Mastering, un Studio de Beatmaking ou un studio d’enregistrement ?
  • De l’objectif découle le lieu: on ne monte pas un studio d’enregistrement pour accueillir du public, et plus précisément des groupes, au 4e étage d’une résidence…
  • De l’objectif et du lieu découle l’acoustique, car on n’isole pas de la même façon son Home Studio qu’un studio Mastering.
  • Et le plus intéressant : le mobilier. C’est le poste qui souffre le plus dans toutes les configurations que j’ai eu l’occasion de rencontrer depuis que j’exerce ce métier.
  • Le noyau central de votre studio: le matériel, qu’il soit virtuel ou physique.

Pour résumer, on peut se dire qu’il existe 4 configurations.

  • Le Home Studio assez polyvalent pour se faire plaisir et se faire la main chez soi.
  • Le Project Studio très polyvalent avec un niveau pro assez élevé.
  • Le Studio Pro pour faire de l’enregistrement, du mixage et du mastering.
  • Le Studio nomade pour collaborer avec d’autres artistes, ou des amis…


Détaillons les configurations pour mieux comprendre comment monter son studio.

Home Studio

Qui ne rêve pas d’avoir son Home Studio ? Encore faut-il savoir ce qu’est un Home studio ? Simplement, un studio chez soi, dans une pièce de son appartement, de sa maison, ou une dépendance de sa maison. On arrive alors à un très grand home studio.

S’installer à la campagne ?

Personnellement, j’en connais qui font plus de 70m2 et d’autres à peine 9m2. On peut choisir de s’installer à la campagne dans un endroit bien isolé du reste du monde, pour faire de la musique et donc du bruit sans souci d’isolation acoustique.

C’est une erreur à mon sens à plusieurs points de vue :

  • vous vous isolez des personnes qui pourraient collaborer ou venir travailler avec vous par le fait que vous êtes excentré d’une ville et de ses moyens de transport.
  • vous risquez de ne pas avoir accès à Internet avec un débit proche ou équivalent à celui de la fibre. Il faut considérer maintenant que beaucoup de nos outils logiciels et plug-ins nécessitent des mises à jour, sans compter les banques de sons. Un petit exemple: il faut à peu près 4h30 avec la fibre pour faire une installation complète du pack Native Instruments KOMPLETE 12 ULTIMATE Collector’s Edition
  • Autre inconvénient d’être à la campagne et cela je l’ai déjà vu plusieurs fois hélas, votre studio risque d’être visité et le matériel que vous accumulez vous sera dérobé, ce qui n’est pas très rassurant.

Et la ville ?

Ceci étant dit, être en ville a aussi ses inconvénients. Vous devrez faire votre Home Studio dans une chambre de l’appartement où vous habitez voire dans la salle à manger ! Les voisins risquent de venir souvent vous dire que vous faites trop de bruit. (c’est une expérience que j’ai personnellement vécue quand j’ai démarré il y a plus de 25 ans en arrière…) Si vous achetez votre appartement, pas de soucis pour faire des petits travaux d’isolation acoustique. Si vous louez en revanche, c’est une autre histoire… L’avantage, c’est bien sûr les amis qui pourront venir partager et collaborer avec vous et même à distance, car avec internet maintenant tout est possible…

À quoi destinez-vous votre Home Studio ?

Partons du principe que tout studio est vivant et que donc au fil de vos expérimentations, de votre apprentissage et de vos réalisations, il va évoluer. Un Home Studio en général est fait pour se faire plaisir, même si avec le temps vous pouvez y consacrer beaucoup d’argent et d’énergie. Alors, que vous souhaitiez faire du beatmaking, de la musique électro, du rock, de la pop, du dance hall…, il n’y a pas besoin de voir grand dès le départ. Un conseil que je peux vous donner : oui, vous pouvez rêver, mais pas trop. Restez raisonnable !

Project Studio

Quel est ce mot raccroché au mot studio ?
Il est vrai qu’en France on n’entend pas trop parler de ce terme. Il est utilisé beaucoup plus outre atlantique, et particulièrement aux États-Unis d’où il provient.
Pour définir un Project Studio et son rôle, c’est un studio hybride entre le Home studio et le studio professionnel.
On peut y faire des séances d’enregistrement, de voix, de guitare, d’instruments solo mais ce type de studio n’est pas prévu pour faire de l’enregistrement de groupe ou en re-recording uniquement.
On y travaille aussi le mixage, l’arrangement, de la composition, de l’enregistrement, mais aussi du mastering. En général il est possible de travailler sur l’ensemble de la chaîne du son. De plus il intègre parfaitement tous les outils de la MAO, mais aussi les outils analogiques tels que des synthétiseurs, boîte à rythmes, batterie électronique, mais aussi compresseur, égaliseur et préamplificateur.

La clientèle

Sa cible en termes de clientèle n’est pas très différente d’un studio professionnel. Simplement, elle est très variée : on peut très bien travailler pour des amateurs que pour des professionnels, des labels ou des maisons de disque. Des clients importants pour un Project studio sont les chaînes de télévision, et des sociétés de production audiovisuelle. Travailler pour du jeu vidéo n’est pas exclu, bien au contraire. Pour vous donner un exemple simple, c’est le cas de mon studio.Je peux moduler ce que je veux comme je veux et définir des processus et mes méthodes de travail en fonction des besoins de mes clients. Je n’ai pas les mêmes contraintes que les studios pro. En résumé, un Project Studio est un studio professionnel sans les cabines d’enregistrement.

Alors où installe-t-on ce genre de studio ? Il peut être en ville ou en périphérie d’une ville. Il nécessite une bonne acoustique, un espace réservé pour la partie travail et un espace réservé pour la partie accueil des clients. Une bonne connexion Internet est indispensable pour un Project Studio, car beaucoup de travaux sont traités à distance. Un parking pour les clients et musiciens qui viennent travailler chez vous est un plus non négligeable. Je dis ça par expérience, car pour mes clients et les artistes qui collaborent à certaines réalisations c’est très agréable de pouvoir se garer à côté du studio. Le plus simple est d’investir dans une maison qui vous permettra d’installer votre Project Studio, sans oublier de prévoir que lui aussi va vivre et évoluer en fonction du temps et des pratiques techniques et musicales.

Studio Pro

Qui n’a pas rêvé de travailler en studio professionnel ? Personnellement j’y ai passé beaucoup de temps il y a 15 ans en arrière. Aujourd’hui ce type de studio tend à disparaître et la raison est simple, car elle est économique. Avoir une structure pour de l’enregistrement, du mixage et du mastering avec une cabine de prise de son et une régie capable d’enregistrer des groupes devient lourd à assumer financièrement. 

La tendance actuelle est que de plus en plus d’artistes s’autoproduisent chez eux. Comme beaucoup, ils utilisent Logic Pro X, Ableton Live ou d’autres logiciels comme Pro Tools pour réaliser leurs maquettes et trouver des astuces pour les finaliser à moindre coût. Il existe des labels ou des professionnels qui recherchent des lieux adéquats, tant sur le plan acoustique que sur le plan technique, avec une table de mixage renommée ( exemple table de mixage SSL ou Neve) et des périphériques intéressants. De là à avoir une régularité financière dans les facturations, cela risque de devenir compliqué. À moins d’avoir une star qui vous fait la réputation de votre studio.

Il existe une solution !

Trouvez un très grand local que vous allez équiper au niveau acoustique, au niveau mobilier et au niveau matériel. Pour dégager de la rentabilité dans ce studio professionnel, vous devrez réaliser quatre cabines de répétition. Évidement, les cabines étant toutes reliées à votre régie, vous aurez ainsi l’opportunité de proposer un tarif intéressant pour la location et l’enregistrement des séances de répétition.

La réalisation d’albums viendra naturellement ensuite, ce qui donnera à votre studio pro sa réputation si vous faites du bon travail ! Cependant, attendez-vous à vivre en horaires décalés, et à devoir gérer les locations des salles, les musiciens et les groupes qui viennent travailler, ce qui vous laissera peut-être moins de temps pour vous consacrer au travail d’ingénieur du son.

Inutile de vous dire que la structure doit se situer en périphérie de ville avec une isolation acoustique irréprochable et de bons équipements. Il ne doit y avoir aucun mur attenant à une salle de gym ou un atelier de réparation, ce qui pourrait faire du bruit et rendre inexploitables vos enregistrements. Évitez la location ! A titre d’exemple, un de mes clients a loué une salle qui est désormais complètement inexploitable le jour à cause des nuisances sonores que font les ateliers ayant des murs attenants à son local professionnel. En plus, il n’a pas l’autorisation du propriétaire pour  faire les travaux nécessaires à l’isolation acoustique.

Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure je vous recommande vivement de m’appeler d’abord via ce lien. Je pourrais vous prodiguer de très bons conseils pour éviter beaucoup de déboires. L’idéal pour ce local est d’avoir un parking, des accès via les transports en commun, la fibre, un coin détente sympa, et du très bon matos.

Studio Nomade

C’est une pratique de plus en plus courante que d’avoir tout dans son ordinateur portable. Exemple : son MacBook Pro, même si je vois de plus en plus de gens travailler sur Mac Mini. L’avantage du Studio Nomade, c’est qu’on peut aller travailler chez des copains, dans le train et même en vacances. Le Studio Nomade est essentiellement ITB, c’est-à-dire In The Box. Beaucoup de plug-in, un logiciel que l’on maîtrise idéalement conçu pour faire de la scène ! Je parlerai dans un prochain épisode d’Ableton Live 10, d’une très bonne carte son, et d’un ou plusieurs bons micros et d’un très bon casque.

Concernant l’acoustique d’un studio Nomade

Ce n’est pas le plus important, mais il existe des solutions comme les réflexions Filter de chez sE Electronics.

Personnellement, j’ai une configuration nomade que j’utilise lorsque je vais me déplacer chez certains clients ou lorsque je travaille chez des amis, ou de la famille.

Mais récemment j’ai opté aussi pour une autre configuration, à savoir un magnéto zoom H6 pour faire de l’enregistrement dans n’importe quelle situation sans avoir à emmener trop de matériel.

L’objectif est simple : cela est uniquement pour le travail de sound design.  Si le fait d’avoir un Studio Nomade ne vous bride pas, il est important aussi de dire qu’il peut servir pour ramener de la matière sonore dans votre Home Studio. Lieu où la carte son et votre ordinateur portable sont le cœur de votre configuration. Dans ce cas il est à prévoir une petite pièce avec un minimum d’acoustique pour avoir une écoute de qualité.

Parlons de l’acoustique.

Ayant fait le tour de ces 4 configurations, voyons maintenant un point important : l’acoustique. Que cela soit sur le sol, les murs, ou le plafond, des solutions existent selon le résultat que l’on cherche à obtenir.

La solution la plus simple: évitez les boites à œufs ! Cela isole très mal et question déco d’intérieur, c’est pas le top !

Pour un Studio Nomade ou un Home Studio, je vous parlais du Reflexion Filter. Il existe une autre solution peu onéreuse : une bibliothèque remplie de livres. Par expérience, j’ai enregistré beaucoup de voix dans des espaces de lecture ou des bibliothèques. Outre l’aspect sonore, cela amène une touche culturelle, ce qui peut être utile. Peu importe les livres. L’important, c’est qu’il y en ait beaucoup. Pour information cela fonctionne moins bien avec des bibliothèques de vinyles, ce qui n’empêche pas d’en avoir !

Une solution en provenance des états unis: Acoustiblock, un matériau polymère viscoélastique qui se fixe sur le sol, les murs et le plafond. Il offre des propriétés d’isolation sonore importantes. Je vous laisse consulter leur site via ce lien.

Evidemment si vous ne souhaitez pas faire de gros travaux chez vous, vos revendeurs peuvent vous fournir des solutions. En voici des exemples chez Auralex et Primacoustic. Attention ces solutions peuvent être onéreuses…

Pour finir, des solutions alternatives peuvent être mises en place. Comme un plancher et un plafond en Tasseau de bois, de 15x15x30cm pour le sol et de 10x10x30cm pour le plafond. La pièce à traiter nécessite un volume important, car il va être réduit d’environ 60 cm sur la hauteur ( max 30cm pour le plafond avec du relief et 30cm sans relief pour le sol). Les murs peuvent être isolés avec de la laine de roche isolante acoustique. En double épaisseur, cela atténue le bruit d’environ 30dB.


Pensez également à la déco. C’est important car c’est une salle ou vous risquez de passer beaucoup de temps… Alors, autant faire en sorte que vous vous y sentiez bien…

Le mot de la fin pour ce premier episode de comment monter son studio ?

J’espère que cet série d’article sur “Comment monter son studio ? ” vous plaira, la suite au prochain épisode…