Pourquoi acheter des banques de sons ?

Notez l'article

Voilà une question que l’on m’a posée pendant le confinement suite à ma précédente newsletter.

Acheter des banques de sons, certes mais laquelle ou lesquelles ?

Les offres du marché…

Et votre fidèle serviteur de façon très modeste…

Si vous regardez bien la liste ci-dessus, il y des banques de sons et des synthétiseurs virtuels.

Explication de la notion de banques de sons.

On parle de banques de sons dès lors que la source sonore provient d’un enregistrement.

La dénomination de cette source sonore s’appelle un échantillon de sorte que la plupart du temps le format audio wave prédomine ou un format propriétaire afin d’éviter tout piratage.

Ces échantillons dans la plupart des cas nécessitent un lecteur d’échantillon ou échantillonneur selon certains fabricants.

Comprendre la différence entre lecteur d’échantillon et échantillonneur ?

Le lecteur d’échantillon lit tout simplement la banque fabriquée par le constructeur.

L’échantillonneur lit la banque fabriquée par le constructeur et néanmoins permet de créer ses propres banques de sons.

Un échantillonneur offre la possibilité d’enregistrer une source sonore. A l’ère du numérique cette notion disparait au profit des Stans qui offrent des fonctions d’édition extrêmement poussées.

Ce qui amène à une nouvelle génération où la frontière entre échantillonneur et lecteur n’existe plus. Bienvenue au 21ème siècle !

Akaï S950

Cela me rappelle bien des souvenirs lorsque j’enregistrais des échantillons dans mon S950 Akaï.

Fabriquer une banque à cette époque prenait beaucoup de temps…

Explication de la notion de synthétiseurs virtuels.

Le synthétiseur virtuel, à l’inverse du lecteur ou de l’échantillonneur, produit ces sons à l’aide de synthèse sonore et d’algorithmes informatiques ne nécessitant l’utilisation d’aucun échantillon. Mais alors…

Qu’est-ce que Omnisphere de Spectrasonics

Spectrasonics a très bien compris les enjeux de la musique assistée par ordinateur dans ces conditions, avec des ordinateurs de plus en plus puissants, qui permettent des modes de synthèse sonore de plus en plus poussés. Pourquoi ne pas créer un hybride entre Synthétiseur virtuel et échantillonneur ?

Atmosphere a été la première mouture pour aboutir à une version actuelle nommée Omnisphere redoutable de par sa simplicité et sa qualité sonore. Un incontournable dans mon processus de création musicale.

Pourquoi acheter des banques de sons ?

En fonction de votre style musical, vous serez amené à devoir utiliser des sonorités diverses et variées.

Le logiciel que vous utilisez imposera l’utilisation de banques qu’il ne vous fournit pas à l’achat.

La façon dont vous composez nécessitera certains types de banques.

Exemple :

Notez bien, pour celles et ceux qui composent à partir des boucles audio, qu’en raison de ce mode de création Native Instruments a racheté la plateforme LoopLoft et a créé Sounds.

L’objectif:

Vendre des boucles et des one shot aux utilisateurs de leurs stations telles que Maschine et Komplete Kontrol.

Il n’y a aucune règle, seulement des affinités entre votre personnalité, votre stan, et votre style musical.

Je vous invite à lire l’article que j’ai écrit sur Native Instruments KOMPLETE 12 ULTIMATE Édition Collector.

Dans beaucoup de tutoriels sur YouTube, on voit le formateur composer dans un logiciel en prenant les banques d’un autre outil ce qui concrètement se traduit par l’utilisation des échantillons de Maschine Expansion dans des tutos sur Ableton.

La raison, avoir des sonorités dans un style (Trap par exemple) directement dans le logiciel que vous maîtrisez sans perdre de temps sur le processus de création.

Pourquoi acheter alors qu’il existe des banques de sons gratuites ?

Oui, c’est une très bonne question ! A ce jour, pour moi, la meilleure banque de sons offerte par un constructeur est LABS de Spitifire Audio.

Les banques de sons gratuites sont un appel pour vous faire découvrir l’univers du fabricant et vous inciter à acheter les versions haut de gamme… Il en existe pléthore même chez les plus grands fabricants…

Peut-on composer avec des banques de sons gratuites ?

Bien sûr car c’est vous qui composez, pas la banque de son.

Attention à une chose, la qualité de la banque et votre capacité à vous l’approprier pour construire un tube.

Dans la newsletter du mois de mars, je parlais d’artistes qui utilisent des boucles Apple Loops pour composer un hit international.

Notez bien ceci: en général dans les banques de sons gratuites, il n’y a pas forcément ce que l’on recherche. De ce fait vous serez amené à acheter ou à fabriquer vos propres banques de sons.

Faut-il avoir des préoccupations avant l’achat d’une banque de sons ?

Oui, bien sûr: l’aspect financier, technique et d’exploitation. Par exemple j’utilise les banques de sons East West:

  • Banque en location ce qui nécessite un abonnement tous les mois. Cela peut être une préoccupation financière.
  • Qualité de la banque ? Franchement à ce niveau rien à dire…
  • Installation qui requiert une connexion internet fibre car c’est long à télécharger lors de la première installation.
  • Capacité de l’ordinateur à exploiter ce type de banque. Effectivement vous aurez besoin d’un ordinateur puissant.
  • Stockage de la banque. Pour information la Composer cloud s’installe sur un disque dur SSD de 2To.
  • Compétence du compositeur à utiliser ce type de banque…
  • Compatibilité avec votre logiciel. On n’y pense jamais car nous sommes en 2020 !

Je vous invite à regarder dans la page Studio la liste des banques de sons que j’utilise en dehors de celle que je me fabrique…

Mes conseils

Comme un peintre, vous aurez, selon le type de composition et le style, besoin de banque de sons.

Je vous donne quatre conseils avant un achat:

  1. La simplicité d’utilisation, la qualité et la compatibilité avec votre logiciel.
  2. L’achat ne doit pas mettre votre compte bancaire dans le rouge
  3. L’exploitation de la banque sur le long terme
  4. L’objectif de cet achat
    • Par plaisir, veillez à ne pas trop vous faire plaisir car le point n°2 pourrait en souffrir…
    • Pour découvrir, comprendre, apprendre et faire évoluer son processus de création
    • Produire un album, un single, ou décrocher un contrat pour gagner de l’argent

Ce sont les objectifs que j’utilise pour fabriquer mes banques de sons et les rendre accessibles financièrement tout en étant simples d’utilisation.

En conclusion

Cet article a pour vocation de vous aider dans vos décisions d’achat. Prochainement j’écrirai d’autres articles pour développer les banques des fabricants cités dans ce blog. Je vous souhaite de bons achats…